L’ivermectine n’est pas homologuée pour la prévention ni pour le traitement de
la COVID-19 et peut entraîner de graves problèmes de santé

Date de début :
31 août 2021
Date d’affichage :
31 août 2021
Type de communication :
Avis
Sous-catégorie :
Médicaments vétérinaires
Source :
Santé Canada
Problème :
Produits non autorisés, Renseignements importants en matière d'innocuité
Public :
Grand public, Professionnels de la santé
Numéro d’identification :
RA-76365

Dernière mise à jour:

Résumé

  • Produit: L’ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain), un agent antiparasitaire (comprimé, pâte, solution orale [soluté buvable], solution injectable, prémélange médicamenteux ou préparation topique).
  • Problème: Des consommateurs achètent de l’ivermectine à usage vétérinaire pour la prévention ou le traitement de la COVID-19.
  • Ce qu’il faut faire: N’utilisez pas d’ivermectine à usage vétérinaire pour prévenir ni traiter la COVID-19. Si vous avez acheté de l’ivermectine dans ce but, débarrassez-vous-en immédiatement. Consultez un professionnel de la santé si vous avez pris ce produit et que vous avez des préoccupations relatives à votre santé.

Problème

Santé Canada a reçu des signalements préoccupants concernant l'utilisation d'ivermectine à usage vétérinaire pour prévenir ou traiter la COVID-19. Les Canadiennes et les Canadiens ne devraient jamais consommer de produits de santé destinés aux animaux en raison des possibilités de graves risques de ces produits pour leur santé.

C'est pourquoi Santé Canada avise la population canadienne de ne pas prendre d'ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain) pour la prévention ou le traitement de la COVID-19. Il n'existe pas de données probantes montrant que l'utilisation contre la COVID-19 d'ivermectine (pour usage vétérinaire ou humain) est sûre et efficace. La vente d'ivermectine à usage humain n'est permise au Canada que pour le traitement chez les gens d'infestations par vers, un type d'infection parasitaire.

L'ivermectine à usage vétérinaire peut être dangereuse pour les humains, surtout à dose élevée, et peut entraîner de graves problèmes de santé, comme des vomissements, de la diarrhée, une hypotension artérielle, des réactions allergiques, des étourdissements, des convulsions ou un coma, et même la mort. Les produits d'ivermectine destinés aux animaux contiennent des concentrations d'ivermectine plus élevées que les produits d'ivermectine destinés aux humains.

Le Ministère a connaissance de multiples signalements de personnes qui ont eu besoin d'aide médicale ou qui ont dû être hospitalisées après la prise d'ivermectine destinée aux chevaux (en anglais seulement).

Santé Canada suit de près tous les traitements curatifs envisagés contre la COVID-19, y compris les traitements faisant l'objet d'essais cliniques à l'international. Santé Canada n'a pas reçu à ce jour de présentation de médicament ni de demande d'essai clinique concernant l'utilisation d'ivermectine pour prévenir ou traiter la COVID-19.

Santé Canada encourage les fabricants de médicaments à faire des essais cliniques pour tout médicament qui pourrait être utile dans le traitement de la COVID-19; il s'agit d'une occasion pour le milieu des soins de santé de recueillir de l'information sur l'efficacité des traitements de même que les risques connexes.

Si un fabricant présentait à Santé Canada une demande concernant l'utilisation d'ivermectine pour la prévention ou le traitement de la COVID-19, le Ministère ferait une évaluation scientifique des éléments probants afin de déterminer la qualité, l'innocuité et l'efficacité de ce médicament.

Le Ministère continuera de suivre la situation et prendra les mesures qui s'imposent en temps opportun s'il obtient de nouveaux renseignements, dont de l'information sur des activités de publicité ou de vente illégales concernant l'ivermectine. Santé Canada communiquera aussi toute information relative à l'innocuité de l'ivermectine aux professionnels de la santé et aux consommateurs.

Santé Canada a déjà mis la population canadienne en garde contre les produits de santé assortis d'allégations fausses ou trompeuses sur leur capacité à traiter ou à guérir la COVID-19. Pour en savoir plus sur les vaccins et les traitements homologués par Santé Canada, consultez Canada.ca.

Contexte

La vente d’ivermectine (un médicament sur ordonnance) est permise au Canada pour le traitement chez les humains d’infestations par vers, un type d’infection parasitaire, en particulier l’anguillulose et l’onchocercose intestinales. L’ivermectine ne devrait être utilisée que pour cette indication et sous la supervision d’un professionnel de la santé. Une version pour usage vétérinaire de ce médicament est offerte pour le traitement d’infections parasitaires chez les animaux. Les humains ne devraient jamais utiliser la version pour usage vétérinaire de ce produit.

Ce que vous devrez faire

  • Si vous avez acheté de l'ivermectine à usage vétérinaire pour prévenir ou traiter la COVID-19, arrêtez d'utiliser le produit et débarrassez-vous-en de l'une ou l'autre des façons ci-dessous.
    • Respectez les directives municipales ou régionales concernant l'élimination des produits chimiques et autres déchets dangereux.
    • Rapportez le produit au point de vente pour qu'il soit correctement éliminé.
  • Consultez un professionnel de la santé si vous avez pris de l'ivermectine et que vous avez des préoccupations relatives à votre santé.
  • Signalez tout effet secondaire de ce produit directement à Santé Canada.
  • Faites une plainte à Santé Canada si vous avez de l'information concernant la publicité ou la vente illégale d'ivermectine ou de tout autre produit de santé au moyen du formulaire de plainte en ligne.

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Renseignements au public

613-957-2991
1-866-225-0709
hcinfo.infosc@canada.ca