Prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) à partir de la 20e semaine de grossesse et le risque de problèmes rénaux chez le fœtus, qui entrainerait une quantité insuffisante de liquide amniotique

Date de début :
30 octobre 2020
Type de communication :
Avis
Sous-catégorie :
Médicaments, Affecte les enfants, les femmes enceintes ou celles qui allaitent
Source :
Santé Canada
Problème :
Sécurité des produits
Public :
Grand public
Numéro d’identification :
RA-74239

Dernière mise à jour:

Résumé

  • Produit : Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sur ordonnance et en vente libre
  • Problème : Santé Canada étudie la prise d’AINS à partir de la 20e semaine de grossesse et le risque rare, mais grave, de problèmes rénaux chez le fœtus pouvant entraîner une quantité insuffisante de liquide amniotique et d’éventuelles complications, en réponse à un communiqué sur la sûreté des drogues [en anglais seulement] récemment récemment publié par la FDA américaine sur cette question.
  • Que faire : Pendant que Santé Canada enquête sur cette question, le ministère conseille aux femmes enceintes de ne pas prendre d’AINS à partir de 20 semaines de grossesse, à moins d’avis contraire de leur professionnel de la santé.

Problème

Santé Canada étudie la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) à partir de la 20e semaine de grossesse et le risque rare, mais grave, de problèmes rénaux chez le fœtus, en réponse à un communiqué sur la sûreté des drogues [en anglais seulement] publié récemment par la U.S. Food and Drug Administration (FD) [en anglais seulement] sur cette question.

Les AINS sont couramment utilisés pour soulager la douleur et réduire la fièvre. Ils comprennent des médicaments tels que l’acide acétylsalicylique (aspirine), l’ibuprofène, le naproxène, le diclofénac et le célécoxib.

En plus d’exiger des modifications sur les étiquettes des AINS (sur ordonnance ou en vente libre), la FDA recommande aux femmes enceintes d’éviter la prise d’AINS sur ordonnance ou en vente libre à partir de la 20e semaine de grossesse et les avise que des problèmes rénaux chez le fœtus peuvent entraîner une quantité insuffisante de liquide amniotique et d’éventuelles complications. On mentionne parmi celles-ci le ralentissement de la maturation pulmonaire et la réduction de la mobilité articulaire (contracture des membres).

Au Canada, la prise d’AINS sur ordonnance et en vente libre est actuellement contre-indiquée (ne doivent pas être pris) au cours du dernier trimestre de la grossesse (de la 28e semaine à la fin de la grossesse). Les étiquettes des AINS conseillent déjà aux femmes enceintes de consulter leur professionnel de la santé avant de prendre ces médicaments.

Pendant que Santé Canada étudie cette question, on recommande aux femmes enceintes de ne pas prendre d’AINS à partir de la 20e semaine de grossesse, à moins d’avis contraire de leur professionnel de la santé.

Conformément aux recommandations de la FDA américaine, Santé Canada recommande que, si un professionnel de la santé le juge nécessaire, de limiter la prise d’AINS entre 20 et 30 semaines de grossesse à la dose efficace la plus faible possible et pour la durée la plus courte possible et qu’ils envisagent une surveillance du liquide amniotique par ultrasons si le traitement par AINS se prolonge au-delà de 48 heures. Ces recommandations ne s’appliquent pas à la prise d’aspirine à faible dose (81 mg) pour des affections précises liées à la grossesse, recommandée par un professionnel de la santé ni aux AINS administrés directement dans l’œil.

Santé Canada suit la situation de près et prendra les mesures appropriées pour aider à protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Le ministère travaille notamment avec les fabricants canadiens d’AINS afin de prendre les mesures appropriées au Canada compte tenu de ces nouveaux éléments de preuve.

Conseils aux consommateurs

  • Ne prenez pas d’AINS à partir de la 20e semaine de grossesse, à moins d’indication contraire de votre professionnel de la santé.
  • Consultez votre professionnel de la santé si vous êtes enceinte, si vous avez pris des AINS et si vous avez des problèmes de santé.
  • Signalez tout effet secondaire lié au produit ou toute plainte à Santé Canada.

Liens connexes

Renseignements aux médias

Santé Canada
(613) 957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

(613) 957-2991
1-866 225-0709
hcinfo.infosc@canada.ca