Traitement à la méthadone de la dépendance aux opioïdes et les différences possibles dans l’effet du produit

Date de début :
31 mars 2020
Date d’affichage :
31 mars 2020
Type de communication :
Avis aux professionnels de la santé
Sous-catégorie :
Médicaments
Source :
Santé Canada
Problème :
Renseignements importants en matière d'innocuité
Public :
Professionnels de la santé
Numéro d’identification :
RA-72675

Dernière mise à jour:

 

Destinataires

Professionnels de la santé, y compris les médecins généralistes, les médecins de famille, les infirmiers praticiens, les pharmaciens et les spécialistes de la toxicomanie

Messages clés

  • Santé Canada est au courant des préoccupations que suscitent les réponses variables des patients après que leur formulation à la méthadone a été changée au cours du traitement de la dépendance aux opioïdes.
  • Certains patients, y compris ceux qui sont stables depuis des années, ont signalé des symptômes de sevrage d’opioïdes après être passés d’une formulation à la méthadone à une autre.
  • Les professionnels de la santé doivent prendre conscience de ce qui suit :
    • Certains patients peuvent ressentir des symptômes de sevrage après avoir été passés d’une formulation à une autre; ces patients devraient être gérés cliniquement et surveillés régulièrement.
    • Si les patients sont stables au moment de leur traitement à la méthadone et qu’ils peuvent poursuivre le traitement avec ce produit, il est recommandé d’éviter de changer de produit, dans la mesure du possible.
    • Les symptômes de sevrage précoce peuvent conduire à l’incapacité de rester dans le traitement et à la consommation problématique subséquente d’alcool et de drogues, ce qui peut causer de graves préjudices.
  • Santé Canada travaille avec les intervenants à l’examen de la question et mettra à jour les Canadiens lorsque de nouveaux renseignements pertinents seront disponibles, une fois l’examen en cours du Ministère terminé.
  • À titre de mesure de précaution, Santé Canada aimerait transmettre cette information aux professionnels de la santé afin qu’ils soient au courant de la question et qu’ils surveillent leurs patients en conséquence.

          

Problème

Santé Canada a reçu des rapports de patients et de professionnels de la santé indiquant qu’il pourrait y avoir des variations dans la façon dont les patients réagissent à différentes formulations de méthadone lorsqu’elles sont utilisées pour le traitement de substitution aux opioïdes dans la dépendance aux opioïdes.

À titre de mesure de précaution, Santé Canada aimerait transmettre cette information aux professionnels de la santé afin qu’ils soient au courant de la question et qu’ils surveillent leurs patients en conséquence.

Produits visés

Marque/
nom du produit
Ingrédient médicinal et concentration

Numéro d’identification
du médicament

Fabricant
Metadol-D solution orale de chlorhydrate de méthadone, 1 mg/mL 02247374 Paladin Labs Inc.
Metadol-D solution orale de chlorhydrate de méthadone, 10 mg/mL 02244290 Paladin Labs Inc.
Methadose solution orale de chlorhydrate de méthadone, 10 mg/mL 02394618 Mallinckrodt Canada ULC
Methadose solution orale de chlorhydrate de méthadone, 10 mg/mL 02394596 Mallinckrodt Canada ULC
Sandoz Methadone solution orale de chlorhydrate de méthadone, 10 mg/mL 02481979 Sandoz Canada Inc.

Contexte

À l’heure actuelle, au Canada, le Metadol-D, le Methadose et le Sandoz Methadone sont utilisés pour le traitement de substitution de la dépendance aux opioïdes chez les adultes.

À la suite de préoccupations récentes concernant les différences dans la façon dont les patients réagissaient à diverses formulations de méthadone lorsqu’ils changeaient de produits, Santé Canada a demandé aux intervenants de demander des renseignements supplémentaires pour déterminer l’ampleur de la question. On a observé que certains patients présentent des signes de sevrage des opioïdes et signalent des symptômes lorsqu’ils passent de leur préparation préexistante de méthadone à une nouvelle formulation. Certains de ces patients avaient un état stable depuis des années et, dès le début de la nouvelle formulation, ils présentaient des signes de sevrage avant leur prochaine dose de méthadone. Les raisons de la variabilité signalée et observée de la réponse clinique à différentes formulations de méthadone sont encore floues. Les patients qui présentent un début précoce de symptômes de sevrage peuvent reprendre ou augmenter leur consommation problématique d’alcool et d’autres drogues et abandonner leur programme de traitement, ce qui peut avoir une incidence importante sur leur bien être et celui de leur famille.

Dans le cadre de la réponse du gouvernement du Canada à la crise des opioïdes, Santé Canada a élaboré cette communication de risques pour attirer l’attention sur ce problème éventuel.

Personnes touchées

 

Information à l’intention des consommateurs

La méthadone est prescrite pour les patients nécessitant un traitement de substitution pour la dépendance aux opioïdes. Elle peut également être utilisée dans le cadre d’un plan de traitement qui comprend un soutien social et psychologique. Il est important que les patients se conforment à leur calendrier de traitement afin de maximiser leur succès. 

Certains patients, après avoir passé d’une formulation à la méthadone à une autre, peuvent présenter des symptômes de sevrage d’opioïdes. Les patients qui prennent du Metadol-D, du Methadose ou du Sandoz Methadone et qui présentent des symptômes de sevrage d’opioïdes devraient demander de l’aide médicale. Les symptômes peuvent comprendre une fréquence cardiaque rapide, un sentiment de nervosité ou d’agitation, une enflure, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de l’anxiété, des frissons, la peau moite et froide, des douleurs corporelles, une perte d’appétit et de la transpiration.

Les patients devraient communiquer avec leur professionnel de la santé s’ils ont des préoccupations quant à la façon dont leurs médicaments fonctionnent, car des modifications à leur dose peuvent être nécessaires.

Information à l’intention des professionnels de la santé

On conseille ce qui suit aux professionnels de la santé :

  • Certains patients peuvent ressentir des symptômes de sevrage après avoir été passés d’une formulation à une autre; ces patients devraient être gérés cliniquement et surveillés régulièrement.
  • Si les patients sont stables au moment de leur traitement à la méthadone et qu’ils peuvent poursuivre le traitement avec ce produit, il est recommandé d’éviter de changer de produit, dans la mesure du possible.
  • Les symptômes de sevrage précoce peuvent conduire à l’incapacité de rester dans le traitement et à la consommation problématique subséquente d’alcool et de drogues, ce qui peut causer de graves préjudices.

Mesures prises par Santé Canada

Santé Canada s’efforce de mieux comprendre la question et tiendra les Canadiens au courant lorsque de nouveaux renseignements pertinents seront disponibles, à mesure que Santé Canada achèvera son examen continu.

Santé Canada communique ces renseignements importants en matière de santé aux professionnels de la santé et aux Canadiens par l’entremise de la Base de données sur les rappels et les avis de sécurité sur le site Web Canadiens en santé. Cette communication sera également diffusée par le système de notification électronique MedEffetMC ainsi que par les réseaux de médias sociaux comme LinkedIn et Twitter.
 

Signaler un problème lié à la santé ou à la sécurité

La gestion des effets secondaires liés à un produit de santé commercialisé dépend de leur déclaration par les professionnels de la santé et les consommateurs. Tout changement dans la réponse du patient, y compris les symptômes de sevrage, ou toute autre réaction indésirable grave ou inattendue chez les patients recevant de la méthadone, doit être signalé à Santé Canada.

Vous pouvez signaler les effets secondaires soupçonnés associés à l’utilisation de produits de santé à Santé Canada :

  • Composez sans frais le 1-866-234-2345; ou
  • Consultez la page Web MedEffet Canada sur la déclaration des effets indésirables pour savoir comment déclarer un effet indésirable en ligne, par courrier ou par télécopieur.

Pour toute autre demande de renseignements sur les produits de santé liés à cette communication, veuillez communiquer avec Santé Canada à :

Direction des produits de santé commercialisés
Courriel : mhpd-dpsc@canada.ca
Téléphone : 613-954-6522
Télécopieur : 613-952-7738