Saisie de trois solutions oculaires non homologuées dans un magasin Glorious Cosmetics d'Edmonton, en Alberta, en raison de graves risques pour la santé

Date de début :
24 juillet 2019
Type de communication :
Avis
Sous-catégorie :
Médicaments
Source :
Santé Canada
Problème :
Produits non autorisés, Renseignements importants en matière d'innocuité
Public :
Grand public
Numéro d’identification :
RA-70547

Dernière mise à jour:

OTTAWA – Santé Canada informe les consommateurs qu’il a saisi trois produits de santé non homologués pour les yeux, à savoir Digi Eye, Kobayashi Aibon/Eyebon Eyewash et Sante FX Neo, dans un magasin Glorious Cosmetics d’Edmonton, en Alberta (10706, 82e avenue Nord-Ouest), parce qu’ils peuvent présenter de graves risques pour la santé. Selon leur étiquette, ces produits contiennent des médicaments d’ordonnance. Les médicaments d’ordonnance ne doivent être pris que sous la supervision d’un professionnel de la santé parce qu’ils servent à traiter des maladies particulières et peuvent provoquer des effets secondaires graves.

Les produits de santé non homologués n’ont pas été approuvés par Santé Canada, ce qui signifie que leur innocuité, leur efficacité et leur qualité n’ont pas été évaluées et qu’ils peuvent présenter de graves risques pour la santé. Ils peuvent contenir des ingrédients, des additifs ou des ingrédients contaminés qui ne sont pas inscrits sur l’étiquette. En outre, ils peuvent ne pas contenir les ingrédients actifs que les Canadiens s’attendent à y trouver pour maintenir et améliorer leur état de santé, ou encore ils peuvent contenir des ingrédients qui pourraient interagir avec d’autres médicaments et aliments. Pour toutes ces raisons, les produits de santé non homologués pourraient causer des effets graves sur la santé. La vente de produits de santé non homologués au Canada est illégale.

L’emballage et l’étiquette de certains produits de santé non homologués comportent des mentions en japonais. Il se peut donc que certains consommateurs ne comprennent pas les renseignements sur les ingrédients, l’utilisation, la posologie et les effets secondaires.

Personnes concernées

Les consommateurs qui ont acheté ou utilisé les produits indiqués ci-dessous.

Produits visés
Photo Produit Risque
Digi Eye Digi Eye
Gouttes ophtalmiques
La présence de méthylsulfate de néostigmine est mentionnée (en japonais) sur l'étiquette
Kobayashi Aibon/Eyebon Eyewash Kobayashi Aibon/Eyebon Eyewash
Douche oculaire
La présence d'acide aminocaproïque est mentionnée (en japonais) sur l'étiquette
Sante FX Neo Sante FX Neo
Gouttes ophtalmiques
La présence de méthylsulfate de néostigmine et d'acide aminocaproïque est mentionnée (en anglais) sur l'étiquette

Ce que vous devrez faire

  • Cessez d'utiliser ces produits. Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé l'un de ces produits et que vous êtes inquiet pour votre santé.
  • Lisez les étiquettes des produits pour vérifier si Santé Canada en a autorisé la vente. Les produits de santé homologués portent un numéro d'identification du médicament (DIN) à huit chiffres, un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro de médicament homéopathique (DIN-HM). Vous pouvez aussi vérifier si la vente des produits a été autorisée en interrogeant la Base de données sur les produits pharmaceutiques et la Base de données sur les produits de santé naturels homologués de Santé Canada.
  • Signalez les effets indésirables ou transmettez les plaintes à Santé Canada.

Contexte

L'acide aminocaproïque est un ingrédient médicamenteux d'ordonnance utilisé pour réduire les saignements dans diverses situations cliniques. L'exposition de l'œil à l'acide aminocaproïque peut affecter l'œil lui-même, et l'acide peut être absorbé par le sang à travers les canaux lacrymaux. Les effets secondaires peuvent inclure des yeux larmoyants, des changements de la vision, des maux de tête, des étourdissements, des nausées, une faiblesse musculaire et des éruptions cutanées.

Méthylsulfate de néostigmine : Il n'y a pas de gouttes oculaires contenant du méthylsulfate de néostigmine dont la vente est autorisée au Canada. Des médicaments similaires à la néostigmine ont déjà été utilisés pour le traitement du glaucome, mais ils ne sont plus couramment utilisés en raison du nombre important d’effets secondaires possibles touchant les yeux, notamment vision éloignée trouble, mal de tête frontal, spasmes des paupières, yeux rouges et injectés de sang, cataractes, réactions allergiques, kystes de l’iris et décollement de la rétine. Par ailleurs, ils peuvent provoquer un type particulier d’attaque de glaucome. Ils peuvent aussi entraîner de graves effets secondaires cardiaques ou respiratoires s’ils sont absorbés dans le nez en passant par les conduits lacrymaux.

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

613-957-2991
1-866 225-0709

Ce que fait Santé Canada

Santé Canada collabore avec l'Agence des services frontaliers du Canada pour prévenir l'importation de ces produits. Si d'autres problèmes liés à la sécurité sont découverts, le Ministère prendra les mesures qui s’imposent et il en informera les Canadiens, au besoin.

Images

Sélectionner une vignette pour agrandir - ouvre dans une nouvelle fenêtre