Résumé de l'examen de l'innocuité : Santé Canada conclut qu'il n'y a aucune nouvelle préoccupation en matière d'innocuité liée aux produits d'écran solaire

Date de début :
26 novembre 2018
Type de communication :
Mise à jour
Sous-catégorie :
Médicaments
Source :
Santé Canada
Problème :
Sécurité des produits
Public :
Grand public
Numéro d’identification :
RA-68360

Problème

26 novembre 2018

OTTAWA – Au cours de l’été 2017, Santé Canada a reçu un plus grand nombre de rapports qu’à l’habitude décrivant des réactions cutanées liées à l'utilisation de produits d’écran solaire. En réponse, le Ministère a mené un examen de l’innocuité afin d’évaluer les plus récentes données scientifiques entourant le risque potentiel de réactions cutanées causées par ces produits.

L’examen de l’innocuité a permis à Santé Canada de conclure qu’il n’y a aucune nouvelle préoccupation en matière d’innocuité liée aux produits d’écran solaire, quels qu’ils soient. Cependant, le Ministère a découvert que des réactions cutanées allant de légères à modérées pourraient occasionnellement se manifester chez les personnes qui sont allergiques ou sensibles à au moins un des ingrédients des produits d'écran solaire.

L’examen de l’innocuité de Santé Canada a complété l’analyse d'un large éventail de marques d’écrans solaires effectuée précédemment par le Ministère, qui n’a relevé aucun problème sérieux concernant la qualité des produits mis à l’essai.

Les avantages d’utiliser régulièrement un écran solaire à large spectre (un écran qui offre une protection contre les rayons ultraviolets A et B) avec un facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou plus continuent de dépasser largement tout risque de réactions cutanées locales. Santé Canada recommande d’utiliser un écran solaire à large spectre ayant un FPS de 30 ou plus pour prévenir les coups de soleil et réduire le risque de développer un cancer de la peau. Quiconque a des antécédents connus de réactions graves à la lumière du soleil devrait éviter de s’exposer au soleil le plus possible et toujours utiliser un écran solaire et d’autres mesures de protection solaire.

Même les écrans solaires portant la mention « hypoallergéniques » peuvent renfermer des ingrédients qui pourraient entraîner une réaction allergique chez un petit nombre de personnes. Il peut s'écouler jusqu'à trois jours avant que la réaction n’apparaisse. La réaction ne se limite pas aux régions cutanées exposées au soleil et elle peut se propager à la peau sur tout le corps. Si une réaction se manifeste, ces personnes devraient utiliser un autre type d’écran solaire auquel elles ne réagissent pas et demander conseil à un professionnel de la santé, si nécessaire.

Santé Canada conseille aux Canadiens qui ont la peau sensible de faire des tests de réaction avant d’utiliser tout produit d’écran solaire, plus particulièrement sur les enfants et les bébés. Pour ce faire, appliquez les produits d’écran solaire sur une petite partie de l’intérieur de l’avant-bras pendant plusieurs jours de suite. Si la peau devient rouge ou réagit de toute autre façon, cessez d’utiliser le produit. Les consommateurs devraient suivre les directives indiquées sur l’étiquette lorsqu’ils appliquent l’écran solaire et consulter un médecin si eux ou leurs enfants ont une réaction inhabituelle.

Il ne faut pas oublier que certains produits, y compris des médicaments, peuvent rendre les gens particulièrement sensibles aux rayons ultraviolets (UV) et faire en sorte qu’ils brûlent facilement et gravement. Les médicaments à prise orale, topiques (p. ex., une crème appliquée sur la peau) ou injectés peuvent tous entraîner ce type de réaction. Certains médicaments augmentent la sensibilité aux rayons ultraviolets, notamment :

  • certains antibiotiques (tels que la tétracycline, la doxycycline et la ciprofloxacine),
  • certains anti-inflammatoire non stéroïdien (tel que l’ibuprofène),
  • certains diurétique (tel que le furosémide) et
  • certains rétinoïdes anti-acné.

Santé Canada continuera de surveiller les renseignements sur l’innocuité des produits d’écran solaire afin de déterminer et d’évaluer les risques potentiels. Le Ministère prendra des mesures rapides et appropriées s’il découvre des risques pour la santé.

Pour de plus amples renseignements, consultez : Résumé de l’examen de l’innocuité

Renseignements aux médias

Santé Canada
(613) 957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

(613) 957-2991
1-866-225-0709