Utilisation sécuritaire des ampoules fluocompactes

De plus en plus de Canadiens remplacent leurs ampoules incandescentes entre autres par des ampoules fluocompactes (AFC) plus éconergétiques. Bien qu'on en vante les vertus en raison de leur efficacité énergétique, elles soulèvent des préoccupations sur le plan de la santé.

Le gouvernement fédéral a adopté une norme nationale d'efficacité qui entrera en vigueur en 2014 pour les appareils d'éclairage La plupart des ampoules incandescentes actuelles ne répondront plus aux exigences de rendement. L'objectif est de faire en sorte que les seules ampoules utilisées au Canada soient à haut rendement, comme les AFC, les halogènes ou tout autre dispositif amélioré qui serait conçu dans un avenir rapproché.

Le tube fluorescent existe depuis fort longtemps et l'AFC en est la plus récente variante. L'AFC s'insère dans le culot d'une ampoule incandescente. Elle utilise le même procédé éconergétique que le tube fluorescent pour produire de la lumière. Elle utilise de la vapeur de mercure à basse pression pour produire des rayons ultraviolets (UV) invisibles. Lorsque la lampe est allumée, le mercure se volatilise à l'intérieur et devient excité par la tension générée. Les rayons UV excitent à leur tour le revêtement interne de phosphore qui émet la lumière visible.

Comme davantage de Canadiens utilisent les AFC, certains s'interrogent sur leur innocuité, les rayons UV qu'elles émettent, les champs électriques et magnétiques créés et la présence de mercure dans les lampes. En réponse à ces préoccupations, Santé Canada a analysé les rayons UV et les champs électromagnétiques sur diverses AFC et a présenté son rapport final à Ressources naturelles Canada, qui avait commandé l'étude.

Émission des ampoules fluocompactes

Rayonnement ultraviolet

Les Canadiens peuvent être exposés à des rayons UV de diverses sources naturelles et artificielles, dont le soleil, les machines à souder, lasers, équipements de bronzage et ampoules fluorescentes. Les lampes à incandescence utilisées par les Canadiens émettent également des rayons UV. Les rayons UV peuvent être bénéfiques, car ils peuvent aider à tuer les germes et à traiter divers problèmes cutanés, et notre organisme en a besoin pour produire la vitamine D. Par contre, toute forme de rayonnement comporte des risques, et une surexposition aux rayons UV peut entraîner un coup de soleil, le vieillissement prématuré de la peau, le cancer cutané, des problèmes oculaires et un affaiblissement du système immunitaire.

Les ampoules fluorescentes produisent des rayons UV lorsque la vapeur de mercure est excitée par le courant électrique, mais en quantité si minime qu'ils ne posent pas de risque pour la santé. Les résultats de l'étude de Santé Canada révèlent que, lorsqu'une ampoule fluocompacte ou incandescente est utilisée à une distance de 30 cm ou plus, l'émission de rayons UV ne présente pas de risque pour la santé. Santé Canada recommande aux gens de maintenir cette distance minimale entre eux et la source de lumière. Lorsqu'une ampoule fluocompacte ou incandescente est utilisée tous les jours à 30 cm, l'exposition devrait être limitée à un maximum de 3 heures consécutives. Bien que la quantité de rayons UV émises par ces ampoules ne pose aucun problème pour la plupart des gens, certains sont extrêmement sensibles à ces rayons et peuvent être affectées par la quantité de rayons que produisent les ampoules fluorescentes. Les personnes atteintes de Lupus, d'une autre maladie auto-immune ou de certains troubles cutanés peuvent être sensibles aux rayons UV provenant des AFC tout comme à la lumière du soleil et aux autres ampoules qui produisent des UV. Si vous croyez souffrir de symptômes associés aux rayons UV, vous devriez consulter un professionnel de la santé.

Champs électromagnétiques

Des champs électromagnétiques (CEM) entourent tout équipement électrique, de l'appareil électroménager au cordon d'alimentation en passant par les fils électriques extérieurs. Vous ne pouvez ni les voir ni les sentir. Un champ électrique se forme à chaque fois que vous branchez une lampe ou un appareil, même s'il n'est pas allumé. Plus la tension est élevée, plus le champ électrique est puissant.

Un champ magnétique se forme lorsque le courant traverse le fil ou l'appareil. Plus le courant est élevé, plus le champ magnétique est puissant. Les champs électriques et magnétiques peuvent se produire ensemble ou séparément. Si vous branchez une lampe, cela crée un champ électrique. Si vous allumez la lampe, l'intensité du courant crée un champ électromagnétique.

Comme tout autre appareil électrique domestique, l'AFC émet des CEM. Santé Canada a mesuré les CEM à 20 centimètres (1 pied) des lampes et, après les avoir comparés aux directives scientifiques ministérielles et internationales, a conclu que les émissions se situent bien en deçà des niveaux maximaux recommandés. Santé Canada considère que les CEM provenant d'AFC ne posent pas de risque pour la santé, conformément à l'opinion scientifique internationale actuelle.

Qu'est-ce qu'une ampoule fluocompacte ?

Le mercure est le seul élément existant qui produit les ondes UV nécessaires pour faire fonctionner les AFC. Bien que le mercure soit très toxique, la quantité utilisée dans une AFC est infime, soit l'équivalent d'une pointe de stylo. Il n'y a aucun risque pour la santé si la lampe n'est pas brisée. Même lorsqu'une AFC est brisée, les risques pour la santé sont minimes, à moins qu'elle soit mal manipulée ou entreposée. Santé Canada a élaboré une procédure de nettoyage, qui se trouve ci-après.

Risques pour la santé associés aux ampoules fluocompactes

Sensibilité aux ampoules fluocompactes

Par le passé, certains disaient souffrir de maux de tête ou de fatigue oculaire lorsqu'ils utilisaient des lampes fluorescentes. Certains disaient voir un scintillement dans la lumière causé par des fréquences plus faibles et les ballasts magnétiques. Les AFC récentes utilisent des fréquences plus élevées et des ballasts électroniques, de sorte qu'on ne peut détecter les fluctuations de fréquence lumineuse à l'oeil nu. Les lampes plus récentes bourdonnent moins. Avec les lampes plus anciennes, ce bourdonnement pouvait causer des maux de tête.

Certains font état d'effets, comme des maux de tête et la dépression, liés à l'utilisation d'AFC. Il se peut qu'un nombre restreint de personnes soit plus sensible aux AFC, mais la plupart des gens ne le sont pas. Santé Canada continue d'examiner les données scientifiques à mesure qu'elles deviennent accessibles et prendra les mesures nécessaires, le cas échéant.

Réduire les risques

Bien que l'utilisation des AFC soit considérée sécuritaire, voici certaines précautions à prendre pour vous protéger, vous et votre famille :

  • Manipulez toujours L'AFC avec soin lorsque vous l'installez ou la retirez.
  • Vérifiez auprès de votre municipalité si on recycle les AFC dans votre région. Vous éviterez ainsi que le mercure que contient l'AFC se retrouve dans l'environnement.
  • Si votre peau est sensible aux rayons UV ou que vous souffrez de Lupus ou d'une maladie auto-immune qui vous rend sensible aux rayons UV, suivez ces conseils :
    • Achetez des AFC à faible rayonnement UV.
    • Achetez des AFC dotées d'un revêtement en verre qui aide à filtrer les rayons UV.
    • Utilisez un luminaire en verre ou en plastique qui sert de filtre UV.
    • Tenez-vous loin de l'AFC afin de réduire le niveau d'exposition aux UV.
  • Si vous brisez une AFC suivez les directives suivantes pour le nettoyage :
    • Quittez la pièce
      • Faites sortir les gens et les animaux de la pièce et ne laissez personne entrer durant le nettoyage.
      • Évitez de marcher sur des éclats de verre.
    • Aération
      • Aérez la pièce pendant au moins 15 minutes avant de commencer le nettoyage en ouvrant les fenêtres et les portes qui donnent sur l'extérieur. Cela permettra de réduire le niveau de vapeur de mercure.
    • Consignes de nettoyage pour les surfaces dures et les tapis
      • N'utilisez pas d'aspirateur pour nettoyer les premiers débris, car cela peut répandre la vapeur et la poussière de mercure, voire contaminer l'aspirateur.
      • Si possible, portez des gants jetables pour éviter le contact direct avec le mercure et prévenir les coupures.
      • Ramassez les éclats de verre et les débris à l'aide de deux morceaux de papier rigide ou de carton. N'utilisez pas de balai.
      • Utilisez du ruban adhésif, comme du ruban à conduits ou du ruban masque, pour ramasser les petits éclats de verre ou la poudre.
      • Essuyez la surface avec un essuie-tout, un chiffon ou une lingette jetable humide pour enlever toute particule résiduelle.
      • Placez les éclats de verre et le matériel de nettoyage dans un récipient en verre muni d'un couvercle hermétique pour éviter de répandre la vapeur de mercure.
    • Tapis - Étapes à suivre après le nettoyage initial
      • S'il est possible de retirer le tapis, mettez-le dehors, secouez-le et aérez-le aussi longtemps que possible.
        • La première fois que vous passez l'aspirateur sur le tapis après le bris de la lampe, fermez la porte ou empêchez les gens d'y entrer, dans la mesure du possible. Faites aérer la pièce en ouvrant portes et fenêtres qui donnent sur l'extérieur. Lorsque vous avez terminé de passer l'aspirateur, retirez le sac et essuyez l'aspirateur à l'aide d'un essuie-tout, d'un chiffon ou d'une lingette humide jetable. Placez le sac de l'aspirateur et l'essuie-tout dans un sac de plastique scellé à l'extérieur. S'il s'agit d'un aspirateur-traîneau, essuyez le traîneau avec une serviette humide jetable que vous jetterez comme indiqué ci-dessus. Continuez de faire aérer la pièce pendant 15 minutes après avoir passé l'aspirateur.
    • Élimination
      • Placez immédiatement les déchets à l'extérieur de l'immeuble dans une zone protégée hors de portée des enfants.
      • Apportez les déchets au centre de récupération dès que possible. Vérifiez auprès des autorités locales, provinciales ou territoriales l'endroit où se trouve le centre de récupération, les exigences et quand a lieu la collecte de déchets dangereux.
      • Ne jetez pas les déchets aux ordures ménagères.
      • Pour de plus amples renseignements sur l'élimination des déchets, communiquez avec Environnement Canada.
    • Lavage
      • Lavez-vous les mains après avoir entreposé et jeté les déchets.
    • Renseignements supplémentaires
      • Pour installer ou retirer une AFC, tenez la par le culot afin d'éviter d'appuyer sur le verre, ce qui pourrait le briser.
      • Lorsque vous remplacez une AFC, une toile de protection réduira le risque de bris en cas de chute. Le cas échéant, elle protégera le sol et facilitera le nettoyage.
      • Entreposez les AFC dans des récipients sécuritaires, comme leur emballage d'origine, afin d'éviter qu'elles se brisent.
      • Évitez d'utiliser des AFC dans des endroits où elles pourraient se briser facilement.

Rôle du gouvernement du Canada

Santé Canada a étudié les rayons UV et l'intensité des champs électriques et magnétiques provenant des AFC et a conclu que se, si on les utilise conformément au mode d'emploi, elles ne présentent pas, à l'heure actuelle, de risque pour la santé de la population en raison des rayons UV et des CEM qu'elles émettent.

Santé Canada a élaboré le Code de sécurité 6, un document d'orientation qui précise les limites sécuritaires d'exposition humaine aux champs électriques et magnétiques des radiofréquences. Les limites d'exposition précisées dans ce document reposent sur l'examen assidu des études scientifiques publiées. À partir de ces données, Santé Canada établit, pour le grand public, les limites d'exposition à un seuil 50 fois plus faible que celui susceptible de compromettre la santé.

Pour plus d'information

Date de modification :