Mise à jour - Mise en garde de Santé Canada concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

Date de début :
4 septembre 2019
Type de communication :
Mise à jour
Sous-catégorie :
Cannabis
Source :
Santé Canada
Problème :
Renseignements importants en matière d'innocuité, Utilisation
Public :
Grand public
Numéro d’identification :
RA-70919

Dernière mise à jour:

OTTAWA – Santé Canada met en garde les Canadiens qui utilisent des produits de vapotage de surveiller l'apparition chez eux de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et de consulter un médecin sans tarder s'ils ont des préoccupations relatives à leur santé.

À la suite des récents cas de maladies pulmonaires graves et de plusieurs décès liés (en anglais seulement) à l’utilisation de produits de vapotage aux États-Unis, Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont présenté à l’échelle nationale des conseils aux provinces et aux territoires sur la façon de dépister les cas possibles de maladies pulmonaires graves liées à l’utilisation de produits de vapotage ou de cigarettes électroniques au Canada.

L’Agence de la santé publique du Canada a alerté les responsables provinciaux et territoriaux de la santé publique et leur a demandé de signaler les cas probables et confirmés sur leur territoire.

Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont lancé un site web qui a vise à renseigner la population canadienne des cas de maladies pulmonaires graves associées au vapotage au Canada. Le nombre de cas confirmés ou probables de maladies pulmonaires graves associées au vapotage au Canada sera publié et actualisé hebdomadairement ou au besoin.

Le 30 août, la Food and Drug Administration (US FDA) et les US CDC ont publié une déclaration (en anglais seulement) sur l’enquête en cours visant à déterminer la cause de ces maladies. Les US CDC continuent de présenter des mises à jour fréquentes (en anglais seulement) sur les enquêtes portant sur ces maladies. La source de toutes ces maladies aux États-Unis demeure incertaine. Toutefois, les CDC des États-Unis signalent que la cause probable est l’exposition aux produits chimiques. De nombreux patients ont déclaré avoir consommé du tétrahydrocannabinol (THC) ou des produits contenant de la nicotine. Toutefois, pour l’instant, aucun produit, substance ou additif n’a été désigné comme étant la cause de ces maladies.

Le gouvernement du Canada continue de surveiller toutes les sources de données disponibles et les systèmes de surveillance des signaux au Canada afin de prendre les mesures qui s’imposent. L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et le Conseil des médecins hygiénistes en chef du Canada ont mis sur pied un groupe de travail fédéral, provincial et territorial sur les maladies pulmonaires graves liées au vapotage afin d’élaborer une approche uniforme pour dépister et signaler les cas. Le Groupe de travail veille à l’élaboration de documents techniques (par exemple, il a élaboré une définition de cas canadienne), des outils de collecte de données, et des processus d’échange d’information. De plus, Santé Canada a obtenu des échantillons de produits de vapotage à des fins d’analyse.

Il est important que les Canadiens, surtout les jeunes, sachent que le vapotage comporte des risques pour la santé et que les effets potentiels à long terme du vapotage demeurent inconnus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Le gouvernement du Canada demeure très préoccupé par la hausse du vapotage signalée chez les jeunes au Canada. Santé Canada a pris un certain nombre de mesures au cours des derniers mois pour contrer la croissance du vapotage au Canada, et surtout, les risques qu’il pose pour les jeunes, notamment en faisant des consultations sur les mesures réglementaires axées sur la publicité destinée aux jeunes, l’emballage et les saveurs des produits, ainsi que la surveillance de leur conformité aux normes et l’application de la loi, et la sensibilisation du public et l’éducation des jeunes.

Nous rappelons aux Canadiens que les produits de vapotage achetés sur le marché noir ne font pas l’objet de contrôle ou de surveillance et peuvent poser des risques additionnels pour la santé et la sécurité

Nous rappelons aux professionnels de la santé qui s'informent des antécédents médicaux de patients de toujours leur demander s'ils consomment des substances de source réglementée ou non. Lorsqu'un patient présente des symptômes respiratoires, surtout si leur cause n'est pas évidente, les professionnels de la santé devraient lui demander s'il utilise des produits de vapotage, y compris des cigarettes électroniques, des dispositifs de vapotage, des liquides, des capsules ou des cartouches.

Qu'est-ce que le vapotage?

Le vapotage consiste à inhaler puis à exhaler un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu'une cigarette électronique. Le vapotage ne requiert pas de flamme, comme le fait la cigarette. Le dispositif chauffe un liquide jusqu'à ce qu'il se vaporise et qu'il devienne un aérosol. Cette vapeur peut contenir des substances comme de la nicotine et des arômes.

Les dispositifs de vapotage sont généralement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces amovibles. Les produits de vapotage peuvent prendre de multiples formes, notamment :

  • mods
  • vapes
  • sub-ohms
  • stylos de vapotage
  • e-hookahs
  • appareils à réservoir
  • cigarettes électroniques
  • inhalateurs électroniques de nicotine

Ces produits peuvent porter différents noms de marque. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos du vapotage sur le site Web de Santé Canada.

Vapotage de cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des dispositifs de vapotage vendus sur le marché noir, n’est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés. Il y a des risques associés à l’usage du cannabis ; certains sont à court terme, certains sont à long terme et certains dont nous ne connaissons pas encore l’impact.

Ce que vous devriez faire

  • Si vous êtes préoccupé par les risques pour la santé liés au vapotage, vous devriez vous abstenir d’utiliser des produits de vapotage.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez tout produit provenant de sources illégales ou non réglementées. Les produits obtenus sur le marché illégal ne font l’objet d’aucun contrôle ou d’aucune surveillance; ils peuvent présenter des risques supplémentaires pour votre santé et votre sécurité.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage ou si vous avez déjà utilisé des produits de vapotage par le passé, examinez-vous pour déceler les symptômes d’une maladie pulmonaire (p. ex., toux, essoufflement, douleur à la poitrine) et consultez rapidement un médecin si vous avez des préoccupations au sujet de votre santé. Assurez-vous d’indiquer à votre professionnel de la santé que vous vapotez actuellement ou que vous avez déjà vapoté et ce que vous utilisiez. 
  • Ne modifiez pas les produits de vapotage. N’y ajoutez pas de substances qui ne sont pas prévues par le fabricant.
  • Ceux qui ont développé une dépendance à la nicotine peuvent avoir de la difficulté à cesser de fumer. Il existe également des thérapies efficaces pour les Canadiens qui fument, comme des médicaments ou des thérapies de remplacement de la nicotine approuvées comme des gommes à mâcher, des timbres et des pastilles.
  • Santé Canada a de l’information pour ceux qui veulent cesser de fumer et encourage ceux qui essaient de cesser de fumer à composer le 1-866-366-3667 sans frais pour parler avec un conseiller en abandon du tabagisme.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de vapotage ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Restez branché afin de recevoir les plus récents avis et rappels de produit de Santé Canada.

L'histoire

» 11 octobre 2019 : Mise à jour concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

OTTAWA – Santé Canada met en garde les Canadiens qui utilisent des produits de vapotage de surveiller l'apparition chez eux de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et de consulter un médecin sans tarder s'ils ont des préoccupations relatives à leur santé.

À la suite des récents cas de maladies pulmonaires graves et de plusieurs décès apparemment (en anglais seulement) liés à l’utilisation de produits de vapotage aux États-Unis, Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont présenté à l’échelle nationale des conseils aux provinces et aux territoires sur la façon de dépister les cas possibles de maladies pulmonaires graves liées à l’utilisation de produits de vapotage ou de cigarettes électroniques au Canada.

L’Agence de la santé publique du Canada a alerté les responsables provinciaux et territoriaux de la santé publique et leur a demandé de signaler les cas probables et confirmés sur leur territoire.

À la suite du premier cas confirmé au Québec en septembre, la province du Nouveau-Brunswick a signalé à l’Agence de la santé publique du Canada deux cas probables de maladies pulmonaires graves liées à l’usage de produits de vapotage. Cela représente donc un cas confirmé et deux cas probables de maladies pulmonaires graves liées au vapotage au Canada. Le rapport d’incident issu du Middlesex-London Health Unit de l’Ontario fera l’objet d’une enquête jusqu’à ce que celle-ci soit complète et officiellement signalée à l’échelle nationale par la province de l’Ontario.

Aujourd’hui, Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont lancé un site web qui a vise à renseigner la population canadienne des cas de maladies pulmonaires graves associées au vapotage au Canada. Le nombre de cas confirmés ou probables de maladies pulmonaires graves associées au vapotage au Canada sera publié et actualisé hebdomadairement ou au besoin.

Le 30 août, la Food and Drug Administration (US FDA) et les US CDC ont publié une déclaration (en anglais seulement) sur l’enquête en cours visant à déterminer la cause de ces maladies. Les US CDC continuent de présenter des mises à jour fréquentes (en anglais seulement) sur les enquêtes portant sur ces maladies. La source de toutes ces maladies aux États-Unis demeure incertaine. Toutefois, les CDC des États-Unis signalent que la cause probable est l’exposition aux produits chimiques. De nombreux patients ont déclaré avoir consommé du tétrahydrocannabinol (THC) ou des produits contenant de la nicotine. Toutefois, pour l’instant, aucun produit, substance ou additif n’a été désigné comme étant la cause de ces maladies.

Le gouvernement du Canada continue de surveiller toutes les sources de données disponibles et les systèmes de surveillance des signaux au Canada afin de prendre les mesures qui s’imposent. L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et le Conseil des médecins hygiénistes en chef du Canada ont mis sur pied un groupe de travail fédéral, provincial et territorial sur les maladies pulmonaires graves liées au vapotage afin d’élaborer une approche uniforme pour dépister et signaler les cas. Le Groupe de travail veille à l’élaboration de documents techniques (par exemple, il a élaboré une définition de cas canadienne), des outils de collecte de données, et des processus d’échange d’information. De plus, Santé Canada a obtenu des échantillons de produits de vapotage à des fins d’analyse.

Il est important que les Canadiens, surtout les jeunes, sachent que le vapotage comporte des risques pour la santé et que les effets potentiels à long terme du vapotage demeurent inconnus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Le gouvernement du Canada demeure très préoccupé par la hausse du vapotage signalée chez les jeunes au Canada. Santé Canada a pris un certain nombre de mesures au cours des derniers mois pour contrer la croissance du vapotage au Canada, et surtout, les risques qu’il pose pour les jeunes, notamment en faisant des consultations sur les mesures réglementaires axées sur la publicité destinée aux jeunes, l’emballage et les saveurs des produits, ainsi que la surveillance de leur conformité aux normes et l’application de la loi, et la sensibilisation du public et l’éducation des jeunes.

Nous rappelons aux Canadiens que les produits de vapotage achetés sur le marché noir ne font pas l’objet de contrôle ou de surveillance et peuvent poser des risques additionnels pour la santé et la sécurité

Nous rappelons aux professionnels de la santé qui s'informent des antécédents médicaux de patients de toujours leur demander s'ils consomment des substances de source réglementée ou non. Lorsqu'un patient présente des symptômes respiratoires, surtout si leur cause n'est pas évidente, les professionnels de la santé devraient lui demander s'il utilise des produits de vapotage, y compris des cigarettes électroniques, des dispositifs de vapotage, des liquides, des capsules ou des cartouches.

Qu'est-ce que le vapotage?

Le vapotage consiste à inhaler puis à exhaler un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu'une cigarette électronique. Le vapotage ne requiert pas de flamme, comme le fait la cigarette. Le dispositif chauffe un liquide jusqu'à ce qu'il se vaporise et qu'il devienne un aérosol. Cette vapeur peut contenir des substances comme de la nicotine et des arômes.

Les dispositifs de vapotage sont généralement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces amovibles. Les produits de vapotage peuvent prendre de multiples formes, notamment :

  • mods
  • vapes
  • sub-ohms
  • stylos de vapotage
  • e-hookahs
  • appareils à réservoir
  • cigarettes électroniques
  • inhalateurs électroniques de nicotine

Ces produits peuvent porter différents noms de marque. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos du vapotage sur le site Web de Santé Canada.

Vapotage de cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des dispositifs de vapotage vendus sur le marché noir, n’est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés. Il y a des risques associés à l’usage du cannabis ; certains sont à court terme, certains sont à long terme et certains dont nous ne connaissons pas encore l’impact.

Ce que vous devriez faire

  • Si vous êtes préoccupé par les risques pour la santé liés au vapotage, vous devriez vous abstenir d’utiliser des produits de vapotage.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez tout produit provenant de sources illégales ou non réglementées. Les produits obtenus sur le marché illégal ne font l’objet d’aucun contrôle ou d’aucune surveillance; ils peuvent présenter des risques supplémentaires pour votre santé et votre sécurité.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage ou si vous avez déjà utilisé des produits de vapotage par le passé, examinez-vous pour déceler les symptômes d’une maladie pulmonaire (p. ex., toux, essoufflement, douleur à la poitrine) et consultez rapidement un médecin si vous avez des préoccupations au sujet de votre santé. Assurez-vous d’indiquer à votre professionnel de la santé que vous vapotez actuellement ou que vous avez déjà vapoté et ce que vous utilisiez. 
  • Ne modifiez pas les produits de vapotage. N’y ajoutez pas de substances qui ne sont pas prévues par le fabricant.
  • Ceux qui ont développé une dépendance à la nicotine peuvent avoir de la difficulté à cesser de fumer. Il existe également des thérapies efficaces pour les Canadiens qui fument, comme des médicaments ou des thérapies de remplacement de la nicotine approuvées comme des gommes à mâcher, des timbres et des pastilles.
  • Santé Canada a de l’information pour ceux qui veulent cesser de fumer et encourage ceux qui essaient de cesser de fumer à composer le 1-866-366-3667 sans frais pour parler avec un conseiller en abandon du tabagisme.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de vapotage ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Restez branché afin de recevoir les plus récents avis et rappels de produit de Santé Canada.
» 28 septembre 2019 : Mise à jour concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

OTTAWA – Santé Canada met en garde les Canadiens qui utilisent des produits de vapotage de surveiller l'apparition chez eux de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et de consulter un médecin sans tarder s'ils ont des préoccupations relatives à leur santé.

À la suite des récents cas de maladies pulmonaires graves et d’un certain nombre de décès apparemment liés à l’utilisation de produits de vapotage aux États-Unis, Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont présenté à l’échelle nationale des conseils aux provinces et aux territoires sur la façon de dépister les cas possibles de maladies pulmonaires graves liées à l’utilisation de produits de vapotage ou de cigarettes électroniques au Canada. L’Agence de la santé publique du Canada a alerté les responsables provinciaux et territoriaux de la santé publique et leur a demandé de signaler les cas probables et confirmés sur leur territoire.

Le Québec a signalé à l’Agence de la santé publique du Canada un cas confirmé de maladie pulmonaire grave liée aux produits de vapotage. C’est le premier cas confirmé au Canada. Cela fait suite au rapport du Middlesex-London Health Unit de l’Ontario sur un autre cas possible. Pour l’instant, l’incident de Middlesex-London n’est pas considéré comme confirmé, car il fait toujours l’objet d’une enquête et n’a pas été officiellement signalé à l’Agence de la santé publique du Canada par la province de l’Ontario.

Les autorités sanitaires provinciales et territoriales doivent enquêter sur les cas possibles. Les cas confirmés ou probables seront déterminés en fonction de la définition pratique nationale, qui a été adaptée au contexte canadien à partir des critères établis par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (US CDC).

Le 30 août, la Food and Drug Administration (US FDA) et les US CDC ont publié une déclaration sur l’enquête en cours visant à déterminer la cause de ces maladies. Les US CDC continuent de présenter des mises à jour fréquentes sur les enquêtes portant sur ces maladies. La source de toutes ces maladies aux États-Unis demeure incertaine. Toutefois, les CDC des États-Unis signalent que la cause probable est l’exposition aux produits chimiques. De nombreux patients ont déclaré avoir consommé du tétrahydrocannabinol (THC) ou des produits contenant de la nicotine. Toutefois, pour l’instant, aucun produit, substance ou additif n’a été désigné comme étant la cause de ces maladies.

Le gouvernement du Canada continue de surveiller toutes les sources de données disponibles et les systèmes de surveillance des signaux au Canada afin de prendre les mesures qui s’imposent. L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et le Conseil des médecins hygiénistes en chef du Canada ont mis sur pied un groupe de travail fédéral, provincial et territorial sur les maladies pulmonaires graves liées au vapotage afin d’élaborer une approche uniforme pour dépister et signaler les cas. Le Groupe de travail veille à l’élaboration de documents techniques, comme une définition de cas canadien, des outils de collecte de données, et des processus d’échange d’information. De plus, Santé Canada a obtenu des échantillons de produits de vapotage à des fins d’analyse.

Il est important que les Canadiens, surtout les jeunes, sachent que le vapotage comporte des risques et que les effets potentiels à long terme du vapotage demeurent inconnus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Bien qu'aucun lien évident n'ait été établi entre un type précis ou une marque précise de produits de vapotage et les cas de maladies pulmonaires graves, le gouvernement du Canada demeure très préoccupé par la hausse du vapotage signalée chez les jeunes au Canada. Santé Canada a pris un certain nombre de mesures au cours des derniers mois pour contrer la croissance du vapotage au Canada, et surtout, les risques qu'il pose pour les jeunes, notamment en faisant des consultations sur les mesures réglementaires axées sur la publicité destinée aux jeunes, l’emballage et les saveurs des produits, ainsi que la surveillance de leur conformité aux normes et l’application de la loi, et la sensibilisation du public et l’éducation des jeunes.

Nous rappelons aux Canadiens que l'achat de produits de vapotage sur le marché noir peut comporter des risques additionnels, car ces produits présentent des risques pour la santé et la sécurité vu qu'ils ne sont pas réglementés et qu'ils peuvent être dangereux.

Nous rappelons aux professionnels de la santé qui s'informent des antécédents médicaux de patients de toujours leur demander s'ils consomment des substances de source réglementée ou non. Lorsqu'un patient présente des symptômes respiratoires, surtout si leur cause n'est pas évidente, les professionnels de la santé devraient lui demander s'il utilise des produits de vapotage, y compris des cigarettes électroniques, des dispositifs de vapotage, des liquides, des capsules ou des cartouches.

Qu'est-ce que le vapotage?

Le vapotage consiste à inhaler puis à exhaler un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu'une cigarette électronique. Le vapotage ne requiert pas de flamme, comme le fait la cigarette. Le dispositif chauffe un liquide jusqu'à ce qu'il se vaporise et qu'il devienne un aérosol. Cette vapeur peut contenir des substances comme de la nicotine et des arômes.

Les dispositifs de vapotage sont généralement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces amovibles. Les produits de vapotage peuvent prendre de multiples formes, notamment :

  • mods
  • vapes
  • sub-ohms
  • stylos de vapotage
  • e-hookahs
  • appareils à réservoir
  • cigarettes électroniques
  • inhalateurs électroniques de nicotine

Ces produits peuvent porter différents noms de marque. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos du vapotage sur le site Web de Santé Canada.

Vapotage de cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des produits de vapotage vendus sur le marché noir, n'est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés.

Ce que vous devriez faire

  • Si les risques pour la santé du vapotage vous préoccupent, songez à ne pas utiliser de produits de vapotage.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, ou que vous en avez utilisé dans le passé, surveillez l'apparition de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et consultez un médecin sans tarder si vous avez des préoccupations relatives à votre santé. Assurez-vous d'indiquer à votre professionnel de la santé que vous vapotez actuellement ou que vous avez déjà vapoté et précisez ce que vous vapotiez.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez les produits de sources illégales ou non réglementées. Il n'y a aucun contrôle ni supervision de l'innocuité et de la qualité des produits vendus sur le marché noir.
  • Ne modifiez pas les produits de vapotage et n'y ajoutez pas de substances non prévues par le fabricant.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de vapotage ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Restez branché afin de recevoir les plus récents avis et rappels de produit de Santé Canada.
» 20 septembre 2019 : Mise à jour - Mise en garde de Santé Canada concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

OTTAWA – Santé Canada met en garde les Canadiens qui utilisent des produits de vapotage de surveiller l'apparition chez eux de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et de consulter un médecin sans tarder s'ils ont des préoccupations relatives à leur santé.

Cette mise en garde fait suite à de récents cas de maladie pulmonaire grave et à plusieurs décès apparemment (en anglais seulement) liés à l'utilisation de produits de vapotage signalés aux États-Unis. Le 30 août, la Food and Drug Administration (FDA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont publié une déclaration (en anglais seulement) au sujet de l'enquête qu'ils mènent actuellement sur la cause de ces cas. Les CDC ont publié le même jour un avis sanitaire officiel (en anglais seulement). Le 6 septembre, les CDC ont diffusé des publications fournissant des mises à jour sur l'état d'avancement de l'enquête (en anglais seulement). La source de ces cas n'est pas évidente, mais les CDC signalent que l'exposition aux produits chimiques est la cause probable. De nombreux patients ont déclaré avoir vapoté des produits contenant du tétrahydrocannabinol (THC) ou de la nicotine. Pour le moment, il n'y a aucun lien entre l'ensemble des cas de maladies pulmonaires aux États-Unis et les produits, les substances et les dispositifs.

Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada sont au courant du rapport du Bureau de santé de Middlesex-London en Ontario relativement à un incident potentiel de maladie pulmonaire liée au vapotage chez un adolescent. Depuis les premiers rapports de maladies pulmonaires graves et de décès associés au vapotage aux États-Unis, nous travaillons en étroite collaboration avec nos homonymes américains, soit les CDC et la FDA des États-Unis, ainsi qu'avec les provinces et territoires. Sante Canada et l'Agence de la santé publique du Canada ont fourni aux provinces et aux territoires des directives nationales sur l'identification des cas possibles de maladie pulmonaire grave liée au vapotage ou à l'utilisation de la cigarette électronique au Canada. L'Agence de la santé publique du Canada a alerté les responsables provinciaux et territoriaux de la santé publique, et leur a demandé de signaler les cas probables et confirmés de maladie pulmonaire liés au vapotage sur leur territoire.

Les autorités sanitaires provinciales et territoriales sont chargées d'enquêter sur les cas possibles. Les cas confirmés ou probables seront déterminés en fonction de la définition pratique nationale, laquelle est fondée sur les critères établis par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis qui ont été adaptés au contexte canadien.

Le gouvernement du Canada continuera de surveiller toutes les sources de données disponibles et les systèmes de surveillance au Canada et prendra les mesures qui s'imposent.

Le vapotage n'est pas sans risque, et ses possibles effets à long terme ne sont toujours pas connus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Bien qu'aucun lien évident n'ait été établi entre un type précis ou une marque précise de produits de vapotage et les cas de maladies pulmonaires graves, le gouvernement du Canada demeure très préoccupé par la hausse du vapotage signalée chez les jeunes au Canada. Santé Canada a pris un certain nombre de mesures au cours des derniers mois pour contrer la croissance du vapotage au Canada, et surtout, des risques qu'il pose pour les jeunes.

Nous rappelons aux Canadiens que l'achat de produits de vapotage sur le marché noir peut comporter des risques additionnels, car ces produits présentent des risques pour la santé et la sécurité vu qu'ils ne sont pas réglementés et qu'ils peuvent être dangereux.

Nous rappelons aux professionnels de la santé qui s'informent sur les antécédents médicaux des patients de toujours leur demander s'ils consomment des substances de source réglementée ou non. Quand un patient présente des symptômes respiratoires dont la cause n'est pas évidente, le professionnel de la santé devrait le questionner sur l'utilisation de produits de vapotage (p. ex. cigarettes électroniques, dispositifs de vapotage, liquides, capsules, cartouches).

Qu'est-ce que le vapotage?

Le vapotage consiste à inhaler puis à exhaler un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu'une cigarette électronique. Le vapotage ne requiert pas de flamme, comme le fait la cigarette. Le dispositif chauffe un liquide jusqu'à ce qu'il se vaporise et qu'il devienne un aérosol. Cette vapeur peut contenir des substances comme de la nicotine et des arômes.

Les dispositifs de vapotage sont généralement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces amovibles. Les produits de vapotage peuvent prendre de multiples formes, notamment :

  • mods
  • vapes
  • sub-ohms
  • stylos de vapotage
  • e-hookahs
  • appareils à réservoir
  • cigarettes électroniques
  • inhalateurs électroniques de nicotine

Ces produits peuvent porter différents noms de marque. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos du vapotage sur le site Web de Santé Canada.

Vapotage de cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des produits de vapotage vendus sur le marché noir, n'est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés.

Ce que vous devriez faire

  • Si les risques pour la santé du vapotage vous préoccupent, songez à ne pas utiliser de produits de vapotage.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, ou que vous en avez utilisé dans le passé, surveillez l'apparition de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et consultez un médecin sans tarder si vous avez des préoccupations relatives à votre santé. Assurez-vous d'indiquer à votre professionnel de la santé que vous vapotez actuellement ou que vous avez déjà vapoté et précisez ce que vous vapotiez.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez les produits de sources illégales ou non réglementées. Il n'y a aucun contrôle ni supervision de l'innocuité et de la qualité des produits vendus sur le marché noir.
  • Ne modifiez pas les produits de vapotage et n'y ajoutez pas de substances non prévues par le fabricant.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de vapotage ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Restez branché afin de recevoir les plus récents avis et rappels de produit de Santé Canada.
» 6 septembre 2019 : Mise à jour concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

Pour diffusion immédiate

OTTAWA - Santé Canada met en garde les Canadiens qui utilisent des produits de vapotage de surveiller l'apparition chez eux de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et de consulter un médecin sans tarder s'ils ont des préoccupations relatives à leur santé.

Cette mise en garde fait suite à de récents cas de maladie pulmonaire aigüe et à plusieurs décès apparemment (en anglais seulement) liés à l'utilisation de produits de vapotage signalés aux États-Unis. Le 30 août, la Food and Drug Administration (FDA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont publié une déclaration (en anglais seulement) au sujet de l'enquête qu'ils mènent actuellement sur la cause de ces cas. Les CDC ont publié le même jour un avis sanitaire officiel (en anglais seulement). Le 6 septembre, les CDC a diffusé des publications (en anglais seulement) fournissant des mises à jour sur l'état d'avancement de l'enquête. La source de ces cas n'est pas évidente à l'heure actuelle, mais les CDC signalent que l'exposition aux produits chimiques est la cause probable. De nombreux patients ont déclaré avoir vapoté des produits contenant du tétrahydrocannabinol (THC) ou de la nicotine. Pour le moment, il n'y a aucun lien entre l'ensemble des cas de maladies liées au vapotage aux É.-U., et les produits, les substances et les dispositifs.

À ce jour, le gouvernement du Canada n'a pas connaissance d'éléments probants concernant des cas de maladie pulmonaire similaires au Canada. Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada surveillent activement la situation aux É.-U. et collaborent étroitement avec la FDA et les CDC des États-Unis pour mieux comprendre leur enquête sur la cause de ces cas.

L'Agence de la santé publique du Canada continue de collaborer avec les responsables provinciaux et territoriaux de la santé publique et leur a demandé de signaler les possibles cas de maladie pulmonaire liés au vapotage sur leur territoire. Le gouvernement du Canada surveille toutes les sources de données connues pour déceler des signes de problèmes similaires au Canada. De plus, le gouvernement du Canada prendra les mesures qui s'imposent pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne. Des renseignements seront communiqués aux Canadiens et Canadiennes, dès qu'ils seront disponibles.

Le vapotage n'est pas sans risque, et ses possibles effets à long terme ne sont toujours pas connus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Nous rappelons aux Canadiens que l'achat de produits de vapotage sur le marché noir peut comporter des risques additionnels, car ces produits présentent des risques pour la santé et la sécurité vu qu'ils ne sont pas réglementés et qu'ils peuvent être dangereux.

Nous rappelons aux professionnels de la santé qui s'informent des antécédents médicaux de patients de toujours leur demander s'ils consomment des substances de source réglementée ou non. Lorsqu'un patient présente des symptômes respiratoires, surtout si leur cause n'est pas évidente, les professionnels de la santé devraient lui demander s'il utilise des produits de vapotage (p. ex. cigarettes électroniques, dispositifs de vapotage, liquides, capsules, cartouches).

Qu'est-ce que le vapotage?

Le vapotage consiste à inhaler puis à exhaler un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu'une cigarette électronique. Contrairement à la cigarette classique, il n'y a pas de combustion dans le cas de la cigarette électronique. Le dispositif chauffe un liquide jusqu'à ce qu'il se vaporise et qu'il devienne un aérosol. Cette vapeur peut contenir des substances comme de la nicotine et des arômes.

Les dispositifs de vapotage sont généralement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces amovibles. Les produits de vapotage peuvent prendre de multiples formes, notamment :

  • boîtes ou tubes (« mods »);
  • vapoteuses;
  • vaporisateurs à faible résistance électrique (appareils « sous-ohm »);
  • stylos de vapotage;
  • narguilés électroniques;
  • appareils à réservoir;
  • cigarettes électroniques;
  • inhalateurs électroniques de nicotine.

Ces produits peuvent porter différents noms de marque. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos du vapotage sur le site Web de Santé Canada.

Vapotage de cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des produits de vapotage vendus sur le marché noir, n'est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés.

Ce que vous devriez faire

  • Si les risques pour la santé du vapotage vous préoccupent, songez à ne pas utiliser de produits de vapotage.
  • Si vous utilisez ou avez déjà utilisé des produits de vapotage, surveillez l'apparition chez vous de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et consultez un médecin sans tarder si vous avez des préoccupations relatives à votre santé. N'oubliez pas de mentionner au professionnel de la santé que vous vapotez ou avez déjà vapoté et ce que vous avez vapoté.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez les produits de sources illégales ou non réglementées. Il n'y a aucun contrôle ni supervision de l'innocuité et de la qualité des produits vendus sur le marché noir.
  • Ne modifiez pas les produits de vapotage et n'y ajoutez pas de substances non prévues par le fabricant.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de vapotage ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Restez branché sur Santé Canada et recevez les plus récents avis et rappels de produits.
» 4 septembre 2019 : Mise en garde de Santé Canada concernant un risque possible de maladie pulmonaire lié aux produits de vapotage

OTTAWA - Santé Canada met en garde les Canadiens qui utilisent des produits de vapotage de surveiller l'apparition chez eux de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et de consulter un médecin sans tarder s'ils ont des préoccupations relatives à leur santé.

Cette mise en garde fait suite à de récents cas de maladie pulmonaire aigüe et à un décès apparemment lié à l'utilisation de produits de vapotage signalés aux États-Unis. Un deuxième décès fait l'objet d'une enquête pour tout lien potentiel au vapotage. Le 30 août, la Food and Drug Administration (FDA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont publié une déclaration (en anglais seulement) au sujet de l'enquête qu'ils mènent actuellement sur la cause de ces cas. Les CDC ont publié le même jour un avis sanitaire officiel (en anglais seulement). La source de ces cas n'est pas évidente à l'heure actuelle. De nombreux patients ont déclaré avoir vapoté des produits contenant du tétrahydrocannabinol (THC) ou de la nicotine.

À ce jour, le gouvernement du Canada n'a pas connaissance d'éléments probants concernant des cas de maladie pulmonaire similaires au Canada. Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada collaborent étroitement avec la FDA et les CDC des États-Unis pour mieux comprendre leur enquête sur la cause de ces cas.

L'Agence de la santé publique du Canada a avisé les responsables provinciaux et territoriaux de la santé publique et leur a demandé de signaler les possibles cas de maladie pulmonaire liés au vapotage sur leur territoire. Le gouvernement du Canada surveille toutes les sources de données connues pour déceler des signes de problèmes similaires au Canada. De plus, le gouvernement du Canada prendra les mesures qui s'imposent pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne.

Le vapotage n'est pas sans risque, et ses possibles effets à long terme ne sont toujours pas connus. Les personnes qui ne fument pas, les personnes enceintes et les jeunes ne devraient pas vapoter.

Nous rappelons aux Canadiens que l'achat de produits de vapotage sur le marché noir peut comporter des risques additionnels, car ces produits présentent des risques pour la santé et la sécurité vu qu'ils ne sont pas réglementés et qu'ils peuvent être dangereux.

Nous rappelons aux professionnels de la santé qui s'informent des antécédents médicaux de patients de toujours leur demander s'ils consomment des substances de source réglementée ou non. Lorsqu'un patient présente des symptômes respiratoires, surtout si leur cause n'est pas évidente, les professionnels de la santé devraient lui demander s'il utilise des produits de vapotage (p. ex. cigarettes électroniques, dispositifs de vapotage, liquides, capsules, cartouches).

Qu'est-ce que le vapotage?

Le vapotage consiste à inhaler puis à exhaler un aérosol généré par un produit de vapotage tel qu'une cigarette électronique. Contrairement à la cigarette classique, il n'y a pas de combustion dans le cas de la cigarette électronique. Le dispositif chauffe un liquide jusqu'à ce qu'il se vaporise et qu'il devienne un aérosol. Cette vapeur peut contenir des substances comme de la nicotine et des arômes.

Les dispositifs de vapotage sont généralement alimentés par piles. Ils peuvent comporter des pièces amovibles. Les produits de vapotage peuvent prendre de multiples formes, notamment :

  • boîtes ou tubes (« mods »);
  • vapoteuses;
  • vaporisateurs à faible résistance électrique (appareils « sous-ohm »);
  • stylos de vapotage;
  • narguilés électroniques;
  • appareils à réservoir;
  • cigarettes électroniques;
  • inhalateurs électroniques de nicotine.

Ces produits peuvent porter différents noms de marque. Vous trouverez de plus amples renseignements à propos du vapotage sur le site Web de Santé Canada.

Vapotage de cannabis

Le cannabis peut être consommé de diverses manières, notamment par vaporisation et par vapotage (inhalation de vapeurs produites par un vaporisateur ou un dispositif de vapotage à partir de cannabis séché ou liquide). Puisque la qualité du cannabis illégal, y compris des produits de vapotage vendus sur le marché noir, n'est pas réglementée, ces produits pourraient être contaminés.

Ce que vous devriez faire

  • Si les risques pour la santé du vapotage vous préoccupent, songez à ne pas utiliser de produits de vapotage.
  • Si vous utilisez ou avez déjà utilisé des produits de vapotage, surveillez l'apparition chez vous de symptômes de maladie pulmonaire (p. ex. toux, essoufflement, douleur thoracique) et consultez un médecin sans tarder si vous avez des préoccupations relatives à votre santé. N'oubliez pas de mentionner au professionnel de la santé que vous vapotez ou avez déjà vapoté et ce que vous avez vapoté.
  • Si vous utilisez des produits de vapotage, évitez les produits de sources illégales ou non réglementées. Il n'y a aucun contrôle ni supervision de l'innocuité et de la qualité des produits vendus sur le marché noir.
  • Ne modifiez pas les produits de vapotage et n'y ajoutez pas de substances non prévues par le fabricant.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de vapotage ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Restez branché sur Santé Canada et recevez les plus récents avis et rappels de produits.

Renseignements aux médias

613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Demande de renseignements

1-866-225-0709