Santé Canada rappelle aux Canadiens les risques liés à la consommation de lait humain non traité provenant de donneuses

Date de début :
5 juin 2019
Type de communication :
Mise à jour
Sous-catégorie :
Affecte les enfants, les femmes enceintes ou celles qui allaitent
Source :
Santé Canada
Numéro d’identification :
RA-70133

Dernière mise à jour:

Problème

OTTAWA - Sachant que des Canadiens fournissent et achètent du lait maternel non traité provenant de donneuses, Santé Canada souhaite rappeler à la population les risques éventuels pour la santé liés à la consommation de ce lait.

L'obtention de lait humain par Internet ou directement d'une donneuse soulève des préoccupations en matière de santé parce que, dans la plupart des cas, les antécédents médicaux de la personne sont inconnus et le lait n'a fait l'objet d'aucune analyse. Le lait humain est un liquide biologique pouvant contenir des substances, comme des médicaments sur ordonnance ou en vente libre, et des virus, comme le VIH. Il peut aussi se gâter ou être contaminé par des bactéries ou des virus en raison d'une extraction, d'un entreposage ou d'une manipulation inadéquats.

Au Canada, les banques de lait sont le seul moyen d'avoir accès à des dons de lait humain sans risque. Il y en a quatre au pays, situées à Calgary, à Montréal, à Toronto et à Vancouver. Elles se conforment à des procédures opératoires strictes, notamment pour la sélection des donneuses, la supervision médicale, les analyses bactériologiques et virales, la pasteurisation, l'entreposage et la distribution.

Santé Canada recommande aux Canadiens de consulter un professionnel de la santé s'ils ont des questions au sujet de l'allaitement maternel ou s'ils envisagent d'utiliser du lait de donneuses.

Pour en savoir plus sur la santé des enfants et l'allaitement maternel, consultez :

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

613-957-2991
1-866-225-0709