Santé Canada rappelle à la population canadienne que les thermogrammes ne remplacent pas les mammographies pour le dépistage du cancer du sein

Date de début :
28 septembre 2017
Date d’affichage :
28 septembre 2017
Type de communication :
Mise à jour
Sous-catégorie :
Instruments médicaux
Source :
Santé Canada
Problème :
Renseignements importants en matière d'innocuité, Instruments médicaux
Public :
Grand public
Numéro d’identification :
RA-64636

Problème

OTTAWA - Santé Canada rappelle à la population canadienne, en particulier aux femmes, que les thermogrammes (produits par imagerie thermique) ne remplacent pas les mammographies utilisées pour le dépistage et la surveillance de routine du cancer du sein. Même si des appareils de thermographie sont offerts au Canada, ils n'ont pas été homologués pour le dépistage du cancer du sein au Canada. Santé Canada les a homologués seulement pour la mesure de la température de la peau, de manière similaire à un thermomètre.

Santé Canada n'a pas connaissance de données cliniques probantes montrant que les appareils de thermographie peuvent efficacement servir au dépistage précoce du cancer du sein. Il existe un risque qu'un cancer ne soit pas dépisté si une femme se fie seulement à des résultats obtenus par thermographie.

La mammographie, qui utilise un appareil émettant une faible dose de rayons X pour voir à l'intérieur des seins, est la technique la plus fiable pour dépister le cancer du sein de stade précoce, et son innocuité et son efficacité ont été prouvées. Du matériel spécialisé utilisé pour les mammographies a été homologué par Santé Canada et est offert à grande échelle au pays.

Santé Canada fait un suivi auprès de plusieurs fabricants pour les informer que la publicité et la vente d'appareils de thermographie (p. ex. caméra, systèmes d'imagerie) pour le dépistage du cancer du sein sont interdites au Canada. Santé Canada travaillera aussi avec l'Agence des services frontaliers du Canada pour empêcher l'entrée sur le marché canadien d'appareils non conformes.

Santé Canada a déjà communiqué à ce sujet.

Ce que vous devrez faire

  • Les femmes qui se sont fiées à des thermogrammes pour le dépistage du cancer du sein devraient communiquer avec un médecin pour obtenir un suivi et subir tout examen qui s'impose.
  • Les femmes préoccupées par l'exposition aux rayonnements découlant d'une mammographie devraient savoir que les données probantes montrent que les avantages l'emportent sur les risques, en particulier si on les compare aux dangers du cancer du sein.
  • Les patientes et les patients devraient continuer de subir régulièrement des mammographies, conformément aux directives en matière de dépistage ou aux recommandations d'un professionnel de la santé.
  • Les patientes et les patients devraient suivre les recommandations d'un professionnel de la santé concernant toute autre intervention diagnostique (p. ex. autres clichés mammaires, examen clinique, échographie, imagerie par résonance magnétique ou biopsie des seins).
  • Toute personne peut signaler des incidents ou des préoccupations concernant du matériel médical à Santé Canada.

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983

Renseignements au public

613-957-2991
1-866-225-0709

Information supplémentaire

Restez branché et recevez les plus récents avis et rappels de produits de Santé Canada grâce aux médias sociaux.