Les rappels et les avis qui remontent à plus de quatre ans sont automatiquement archivés. Ces renseignements se trouvent toujours dans la base de données, mais ils n'ont pas été modifiés ni mis à jour depuis leur archivage. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Interactions fatales entre la ceftriaxone et le calcium - Avis aux hôpitaux

Date de début :
31 juillet 2008
Date d’affichage :
1 août 2008
Type de communication :
Avis aux hôpitaux
Sous-catégorie :
Médicaments
Source :
Santé Canada
Public :
Professionnels de la santé
Numéro d’identification :
RA-170001795

Renseignements importants au sujet des avis de Santé Canada

Avis aux hôpitaux - Renseignements importants en matière d'innocuité émis par Santé Canada concernant la CEFTRIAXONE

Le 31 juillet 2008

Aux directeurs du personnel médical des hôpitaux

Prière d'afficher le présent avis dans votre établissement et d'en remettre une copie aux membres du personnel des services de chirurgie, de médecine d'urgence, de médecine familiale, de pharmacie, de pédiatrie, d'anesthésie, de gériatrie, de médecine interne, de soins infirmiers et de soins intensifs, ainsi qu'à tout autre membre du personnel professionnel concerné.

Objet : Cas de réaction mortelle liée à l'administration intraveineuse de ceftriaxone en association avec des solutions contenant du calcium

Lorsque la ceftriaxone et des solutions contenant du calcium sont administrées de façon concomitante et par voie intraveineuse (IV), il y a un risque de précipitation des deux produits.

Des cas de réaction mortelle liée à l'interaction ceftriaxone-calcium ayant entraîné la formation de précipités pulmonaires ou rénaux ont été décrits chez des nouveau-nés et des nourrissons (Note de bas de page réf. 1 à 4). Même si, jusqu'à présent, les cas de formation d'un précipité au niveau intra-vasculaire n'ont été déclarés que chez des patients nouveaux-nés traités par voie intraveineuse avec de la ceftriaxone et des solutions contenant du calcium, un risque théorique d'interaction ceftriaxone-calcium est également présent chez les patients autres que les nouveau-nés.

Certains de ces cas sont survenus en dépit de l'utilisation de tubes à perfusion distincts et de l'administration non simultanée de ceftriaxone et de solutions contenant du calcium.

  • Chez les patients âgés de moins de 10 semaines, la ceftriaxone et les solutions IV contenant du calcium ne doivent pas être administrées à moins de cinq jours d'intervalle l'une de l'autre.
  • Chez tous les autres patients, la ceftriaxone et les solutions IV contenant du calcium ne doivent pas être administrées à moins de 48 heures d'intervalle l'une de l'autre.
  • La ceftriaxone et les solutions contenant du calcium, y compris les perfusions continues contenant du calcium, comme celles utilisées en nutrition parentérale, ne doivent pas être mélangées ou administrées au même moment à quelque patient que ce soit, peu importe son âge, et ce, même lorsque des tubes à perfusion et des sites de perfusion distincts sont utilisés.

La ceftriaxone est un antibiotique, une céphalosporine à longue durée d'action et à large spectre administrée par voie parentérale. Elle est indiquée pour traiter les infections des voies respiratoires inférieures, les infections rénales et urinaires,la septicémie bactérienne, les infections de la peau ou de plaies, les infections osseuses ou articulaires, la gonorrhée, les infections intra-abdominales et la méningite causée par des organismes sensibles. La ceftriaxone est également indiquée comme prophylaxie chez les patients devant subir certaines chirurgies.

Depuis son introduction sur le marché en 1987, un petit nombre de rapports de cas ont fait état d'interactions, parfois mortelles, entre la ceftriaxone et des produits contenant du calcium (Note de bas de page réf. 3 Note de bas de page et 4). Bien que la plupart de ces cas soient survenus par suite de l'administration simultanée de ces deux produits, certains cas d'interaction ont également été déclarées lorsque de la ceftriaxone et des produits contenant du calcium étaient administrés à des moments différents et en utilisant des tubes à perfusion distincts. Cette situation découle du fait que la ceftriaxone reste dans le sang un certain temps après son administration, ce qui explique pourquoi un délai d'attente est recommandé entre l'administration des deux produits.

En se basant sur des considérations théoriques, soit cinq fois la demi-vie de la ceftriaxone (moment où il ne resterait qu'une quantité négligeable de la dose de ceftriaxone administrée), la ceftriaxone et les solutions IV contenant du calcium ne doivent pas être administrées à moins de cinq jours d'intervalle l'une de l'autre chez les nouveau-nés âgés de moins de dix semaines. Chez les patients plus âgés, cet intervalle doit être d'au moins 48 heures. Le plus long intervalle chez les nourrissons plus jeunes est fondé sur la demie-vie plus longue de la ceftriaxone chez ces patients.

Au Canada, la ceftriaxone est vendue sous différents noms commerciaux. Certaines monographies de produits précisent déjà les risques d'interaction, tandis que d'autres sont actuellement révisées afin d'inclure cette information. Les hôpitaux peuvent utiliser différents produits commerciaux; c'est pourquoi il importe que les hôpitaux et les professionnels de la santé soient au fait de ces risques, car la monographie disponible dans un établissement de santé donné pourrait ne pas mentionner ces derniers renseignements sur les risques d'interaction.

Les effets indésirables liés à un produit de santé commercialisé ne peuvent être pris en charge que si les professionnels de la santé et les consommateurs les déclarent. Les taux de déclaration calculés à partir des effets indésirables signalés spontanément après la commercialisation sous-estiment généralement les risques associés à la prise d'un produit de santé. Tout cas d'interaction grave entre de la ceftriaxone et une solution contenant du calcium ou tout autre effet indésirable grave ou inattendu chez des patients ayant reçu de la ceftriaxone doit être déclaré à Santé Canada, à l'adresse suivante :

Programme Canada Vigilance
Direction des produits de santé commercialisés
SANTÉ CANADA
Indice de l'adresse : 0701C
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Tél. : 613-957-0337 ou téléc. : 613-957-0335
Les consommateurs et les professionnels de la santé peuvent déclarer un effet indésirable en composant les numéros sans frais suivants :
Tél. : 866-234-2345
Téléc. : 866-678-6789 ou en écrivant à :
CanadaVigilance@hc-sc.gc.ca

Le Formulaire de déclaration des EI et les Lignes directrices sur les EI sont disponibles sur le site Web de Santé Canada ou dans le Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques.

Pour de plus amples renseignements sur le présent avis, prière de communiquer avec Santé Canada par l'entremise du :
Bureau de la gastroentérologie et des maladies infectieuses et virales (BGMIV)
Direction des produits thérapeutiques (DPT)
Courriel : BGIVD_enquiries@hc-sc.gc.ca
Tél. : 613-941-2566
Téléc. : 613-941-1183

Références

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Rapp RP, Kuhn R. Clinical pharmaceutics and calcium ceftriaxone. Ann pharmacother 2007;41:2072. Epub 6 nov 2007. DOI 10.1345/aph.1K410.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Gin AS, Wheateon H, Dalton B. Comments: Clinical pharmaceutics and calcium-ceftriaxone. Ann pharmacother 2008;42:450-51. Epub 29 January 2008. DOI 10.1345/aph.1K410a.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Compte rendu de la réunion de la Commission Nationale de pharmacovigilance du 31 janvier 2006. http://afssaps.sante.fr/htm/1/pharmaco/cr060101.pdf. Site consulté le 23-06-2008.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Information for healthcare professionals. September 2007. www.fda.gov/cder/drug/InfoSheets/HCP/ceftriaxone.htm. Site consulté le 23-06-2008.

Retour à la référence de la note de bas de page 4