Des assises solides, un objectif renouvelé - Aperçu de la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme du Canada 2012-2017

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 1 855 Ko, 4 pages)

Organisation : Santé Canada

Type : Lignes directrices

Date publiée : 2012

Sujets connexes

Des assises solides

Peu de pays ont connu autant de succès que le Canada au chapitre de la réduction des taux de tabagisme et de la modification des attitudes du public à l'égard du tabagisme. Depuis 2001, les mesures prises dans le cadre de la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme (Stratégie) du gouvernement du Canada ont aidé à bâtir de solides assises pour assurer un succès continu dans la lutte contre le tabagisme. Les activités prévues dans la Stratégie renouvelée de 2012 à 2017 visent à préserver les progrès réalisés depuis le lancement de l'initiative et à maintenir la tendance à la baisse de la prévalence du tabagisme.

Plus d'une décennie de progrès

Saviez-vous que les taux de tabagisme au Canada comptent parmi les plus bas au monde? L'Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) révèle que la prévalence du tabagisme est plus basse que jamais chez les adultes et les jeunes canadiens, et que moins de jeunes s'initient au tabagisme.Note de bas de page 1

Des chiffres éloquents

Moins de Canadiens fument.

  • Plus bas taux jamais connus dans l'ensemble - 16 % des Canadiens fumaient en 2012, comparativement à 22 % en 2001.
  • Davantage de Canadiens ont cessé de fumer - environ 63 % des Canadiens qui ont déjà fumé ont cessé cette habitude, comparativement à 52 % en 2001.

La consommation est à la baisse.

  • Plus bas taux de consommation quotidienne - 12 % des Canadiens fument tous les jours; ils fument moins de cigarettes au quotidien.

Le taux de tabagisme chez les jeunes n'a jamais été aussi bas.

  • 7 % des adolescents de 15 à 17 ans fument, comparativement à 18 % en 2001.

Grâce aux mesures prises aux échelons fédéral, provincial, territorial et municipal, les Canadiens sont mieux protégés que jamais contre l'exposition à la fumée secondaire. Près de 100 % des lieux publics intérieurs au pays sont non-fumeurs, p. ex. les restaurants, les arénas et les centres commerciaux.

Deux importantes « premières » pour le Canada

Notre pays a été le premier au monde à prendre les mesures suivantes :

  • exiger l'affichage de mises en garde illustrées sur les emballages de tabac;
  • interdire l'ajout d'arômes (p. ex. chocolatou gomme à mâcher) dans les petits cigares, les cigarettes et les feuilles d'enveloppe

Le tabac - davantage que la cigarette
La cigarette est le produit du tabac le plus populaire au Canada, mais le tabac englobe un large éventail de produits comme les cigares, les petits cigares (cigarillos), les feuilles d'enveloppe, le tabac à pipe ainsi que le tabac à chiquer, tabac à narguilé et à priser.

Le défi persiste

Malgré les importants progrès réalisés, des millions de Canadiens continuent à fumer.

Bien que les tendances du tabagisme aient baissé de façon générale, près de 4,6 millions de Canadiens fument toujours.

Tendances problématiques persistantes

Le gouvernement du Canada se préoccupe tout particulièrement des taux élevés de tabagisme dans les communautés autochtones et chez les jeunes adultes canadiens de 20 à 24 ans.

  • Les taux de tabagisme chez les Premières Nations dans les réserves et chez les Inuits représentent plus de trois fois le taux moyen au Canada : 57 % des adultes des Premières Nations vivant dans les réserves et dans les communautés nordiques fument quotidiennement ou occasionnellement (Enquête régionale sur la santé des Premières Nations, 2008-2010) et 58 % des Inuits fument quotidiennement (Enquête auprès des peuples autochtones, 2006).
  • Le taux actuel de tabagisme (20 %) chez les jeunes adultes canadiens est également une source de préoccupation. Non seulement est-il plus élevé que pour le reste des Canadiens (16 %), mais

Coûts élevés associés au tabagisme

Le tabagisme est à l'origine de quelque 37 000 décès chaque année au Canada. Nombre de ces décès, souvent prématurés, pourraient être évités. Les fumeurs sont beaucoup plus à risque de souffrir de maladies graves, comme le cancer ou des maladies cardiaques ou pulmonaires, ou encore d'un accident vasculaire cérébral.

Le tabagisme représente également un lourd fardeau pour le système de soins de santé. Les coûts pour la santé et l'économie qui y sont associés sont évalués à 17 milliards de dollars par année, dont 4,4 milliards en coûts directs de soins de santé.

Il est évident qu'il y a encore du travail à faire.

Objectif renouvelé

Poursuivre sur notre lancée

Grâce à la SFLT du Canada, les taux de tabagisme n'ont jamais été aussi bas. La poursuite de l'approche globale et concertée de la Stratégie aidera à préserver les progrès réalisés au cours de la dernière décennie et à maintenir à la baisse la tendance du tabagisme, contribuant ainsi à diminuer le nombre de maladies et de décès associés à l'usage du tabac chez les Canadiens. En appui à cette approche, le gouvernement du Canada a prévu des investissements de plus de 230 millions de dollars de 2012 à 2017.

Afin de protéger les Canadiens, en particulier les jeunes, contre les effets nocifs du tabac sur la santé, la Stratégie demeure axée sur les mesures suivantes :

  • décourager les enfants et les jeunes de commencer à fumer;
  • aider les fumeurs à renoncer au tabac;
  • aider les Canadiens à se protéger contre la fumée secondaire; et
  • contrôler la fabrication, la vente, l'étiquetage et la promotion des produits du tabac au moyen de règlements pris en vertu de la Loi sur le tabac.

Les éléments clés de la SFLT demeurent les mêmes.

Restriction de la commercialisation auprès des jeunes

Des exigences relatives au nombre minimal d'unités pour les petits cigares et les feuilles d'enveloppe ont mis fin à la vente de ces produits à l'unité et en petits paquets. Dans le cadre de la Stratégie renouvelée, le gouvernement du Canada continuera d'appliquer et de faire respecter une réglementation stricte pour empêcher l'industrie du tabac de recourir au marketing pour attirer de nouveaux fumeurs.

Mises en garde relatives à la santé

Avez-vous vu de près un emballage de cigarettes ou de petits cigares dernièrement? Il y a maintenant seize (16) nouvelles mises en garde de plus grande taille et plus percutantes qu'auparavant. Dans le cadre de la Stratégie renouvelée, le gouvernement du Canada continuera d'informer les Canadiens au sujet des risques du tabagisme pour la santé.

Tendances de la prévalence du tabagisme chez les Canadiens

Graphique description - Tendances de la prévalence du tabagisme chez les Canadiens

Du côté droit de l'image, apparaît une légende précisant à quoi réfère la ligne continue, soit la prévalence du tabagisme chez les Canadiens. La mention « 15 ans +»  apparaît entre parenthèses.

Du côté gauche de l'image, apparaît un graphique dans lequel l'axe des y présente les pourcentages de la prévalence, de 0 à 50, et l'axe des x montre les années, de 1966 à 2012. La ligne débute à 50 pour cent en 1966 et baisse de façon constante pour atteindre 16 pour cent en 2012.

Ligne pan-canadienne d'aide au renoncement

Vous voulez arrêter de fumer ou vous connaissez quelqu'un qui y pense? Avec les bons outils, il est possible de cesser de fumer pour de bon. L'initiative d'aide au renoncement offre une ressource téléphonique sans frais ainsi qu'un site Web regroupant des services accessibles à partir d'un même point pour aider les Canadiens à cesser de fumer. Le numéro sans frais et l'adresse Web figurent maintenant sur les emballages de cigarettes et de petits cigares. Pour connaître les ressources offertes dans votre province ou votre territoire, vous pouvez cliquer sur la carte interactive à l'adresse Vous pouvez arrêter de fumer. Nous pouvons vous aider ou encore appeler au numéro sans frais 1-866-527-7383.

Coopération internationale soutenue

Le Canada demeure un partenaire engagé dans la lutte contre le tabagisme à l'échelle mondiale. Il respecte les pratiques exemplaires établies dans la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l'Organisation mondiale de la Santé et en fait la promotion. Il participe aux efforts déployés à la frontière pour faire cesser le trafic de produits du tabac illégaux. Le Canada participe aussi à des négociations multilatérales en vue d'établir des lignes directrices internationales et il répond à la demande d'autres pays qui souhaitent profiter de son expertise dans le domaine de la lutte contre le tabagisme.

Mesures fondées sur des données probantes

Dans le cadre de la Stratégie, le gouvernement du Canada se fonde sur les données probantes pour déterminer les mesures qui contribueront à réduire le tabagisme. Ces données proviennent d'enquêtes sur les comportements liés au tabagisme auprès de la population canadienne, de recherches et d'évaluations, du suivi des tendances et d'un intérêt porté aux questions émergentes.

Contrebande

Un financement continu sera assuré pour appuyer les efforts de Sécurité publique Canada dans son travail de surveillance des activités liées au tabac de contrebande et des activités criminelles connexes, la Gendarmerie royale du Canada dans son travail de surveillance des activités liées au trafic des produits du tabac de contrebande et du transport de produits du tabac illégaux à la frontière et à l'échelle nationale, et l'Agence des services frontaliers du Canada dans son travail de liaison avec les différentes autorités responsables du tabac et de surveillance des activités liées au tabac de contrebande au pays et à l'étranger.

Sensibilisation du public

Le rôle de premier plan qui consiste à informer les Canadiens au sujet des effets nocifs du tabac, y compris de la fumée secondaire, sur leur santé, se poursuivra dans le cadre de la Stratégie renouvelée. Santé Canada offre une gamme de renseignements et d'outils pour aider les Canadiens à cesser de fumer pour de bon. Il existe notamment de l'information en ligne et un certain nombre de publications imprimées. Pour en savoir davantage, n'hésitez pas à écrire à TCP-PLT-Questions@hc-sc.gc.ca ou à composer le 1-866-318-1116.

Aller de l'avant

La Stratégie 2012-2017 sera axée plus particulièrement sur deux groupes qui affichent des taux de tabagisme plus élevés que la moyenne canadienne ainsi que sur le tabac en tant que facteur de risque de maladies graves.

Collaborer avec des communautés des Premières Nations et des communautés inuites vivant dans les réserves

Santé Canada est déterminé à travailler avec des partenaires inuits et des Premières Nations afin de prendre les mesures qui s'imposent pour réduire et prévenir le tabagisme. Dans le cadre de la Stratégie renouvelée, des fonds sont consacrés au soutien de communautés inuites et des Premières Nations pour la mise en oeuvre et le renforcement de mesures de lutte antitabac.

Aider les jeunes adultes à renoncer au tabac

Le taux de tabagisme des Canadiens de 20 à 24 ans est plus élevé que la moyenne nationale. Pour tenter de remédier au problème, Santé Canada lance une campagne de marketing et de sensibilisation en partenariat avec la Société canadienne du cancer. L'utilisation de canaux de communication populaires, comme Facebook et Twitter, incitera les jeunes à discuter du tabagisme, notamment de la capacité à y renoncer et à demeurer non-fumeur.

Cibler le tabac comme un facteur de risque de maladies graves

La majorité des gens savent que le tabagisme cause le cancer, mais plusieurs ignorent qu'il peut aussi augmenter les risques de maladies cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et de maladies respiratoires, comme l'asthme. La Stratégie 2012-2017 met l'accent sur le lien entre l'usage du tabac et des maladies graves. L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec des partenaires des secteurs public et privé pour promouvoir l'adoption de modes de vie sains et prévenir les maladies chroniques causées par des facteurs de risque comme le tabagisme. Pour en savoir davantage, consultez le site de l'Agence à l'adresse suivante : Partenariats plurisectoriels pour promouvoir les modes de vie sains et prévenir les maladies chroniques

La collaboration : la clé de la réussite

La SFLT est un exemple remarquable de partenariat en action. Son succès dépend de la collaboration à l'échelle du gouvernement du Canada et de la coordination des efforts de plusieurs ministères et organismes gouvernementaux, parmi lesquels figurent Santé Canada, l'Agence de la santé publique du Canada, Sécurité publique Canada, la Gendarmerie royale du Canada, l'Agence des services frontaliers du Canada et l'Agence du revenu du Canada. Chacun de ces partenaires fédéraux joue un rôle déterminant dans la réalisation des éléments clés de la Stratégie. De plus, le ministère de la Justice est responsable de la défense du gouvernement du Canada dans les cas de litige hautement médiatisés sur la question du tabac.

Il existe également une relation de collaboration soutenue entre le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires, des municipalités, des organisations non gouvernementales, des organismes communautaires et le secteur privé. Les efforts combinés de nombreux groupes aident à assurer la progression continue de la Stratégie.

Pour de plus amples renseignements

Direction des substances contrôlées et de la lutte au tabagisme
TCP-PLT-Questions@hc-sc.gc.ca
1-866-318-1116

Références

Date de modification :