Virus Zika : Renseignements pour les professionnels de la santé

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 634 Ko, 3 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Type : Fiche technique

Date publiée : 2016-12-23

Sujets connexes

Se préparer pour les patients en quête de diagnostic

Transmission

Le virus Zika est une maladie principalement transmise par les moustiques. Les moustiques des espèces Aedes aegypti et Aedes albopictus sont les deux espèces vectrices principales qui transmettent le virus Zika - les mêmes moustiques qui peuvent être porteurs du virus de la dengue et du Chikungunya.

À l'heure actuelle, les moustiques du genre Aedes qui transmettent le virus Zika ne sont pas établis au Canada en raison du climat. La probabilité que les moustiques transmettent le virus est donc très faible au Canada.

Prenez connaissance des zones touchées par le virus Zika

  • Tenez compte du virus Zika dans vos diagnostics différentiels pour les voyageurs qui reviennent de pays ou de zones des États-Unis où on signale des cas de transmission du virus Zika par les moustiques.

Consultez nos Conseils de santé aux voyageurs sur le virus Zika sur voyage.gc.ca pour de plus amples renseignements.

Le virus Zika peut également se transmettre :

  • d'une femme enceinte infectée à son fœtus
  • par voie sexuelle
  • par des dons de cellules, de sang et de tissu provenant de donneurs infectés

Manifestations cliniques

Les infections asymptomatiques sont plus fréquentes que les infections symptomatiques. On croit que seulement une personne infectée au virus Zika sur quatre présentera des symptômes. Il s'agit d'un renseignement particulièrement important quand vient le temps de discuter du virus Zika avec des femmes enceintes, les partenaires sexuels de femmes enceintes, celles qui envisagent de devenir enceintes ou les femmes qui deviennent enceintes après un voyage récent dans les zones touchées.

Les symptômes principaux comprennent :

  • une fièvre légère
  • des éruptions cutanées
  • une conjonctivite
  • des douleurs musculaires ou articulaires
  • un manque d'énergie
  • des maux de tête

La période d'incubation se situe entre 3 et 12 jours. Les symptômes sont généralement bénins et durent de 2 à 7 jours. La majorité des gens se remettent totalement sans complications graves et ne requièrent que des soins de soutien.

Microcéphalie et syndrome de Guillain-Barré

Un consensus scientifique a conclu que le virus Zika est une cause de la microcéphalie chez les fœtus en développement. D'autres malformations du système nerveux et des complications dues à la grossesse ont également été décelées chez des fœtus et des nouveau-nés atteints du virus Zika avant la naissance, y compris des anomalies oculaires, des déficiences auditives et une croissance ralentie. On a également constaté une augmentation des cas de syndrome de Guillain-Barré (SGB), d'autres syndromes neurologiques et de complications non neurologiques.

Diagnostic

Le diagnostic préliminaire est fondé sur la destination et la date du voyage du patient ainsi que sur son état clinique. Il s'agit de renseignements particulièrement importants pour les femmes enceintes, les partenaires de femmes enceintes ayant un antécédent de voyage dans les zones touchées ainsi que pour les femmes qui envisagent de devenir enceintes ou qui sont devenues enceintes après un voyage récent dans les zones touchées.

Recommandations

Consultez nos Conseils de santé aux voyageurs sur le virus Zika sur voyage.gc.ca pour des recommandations aux voyageurs se rendant dans des pays et des zones des États-Unis où l'on signale des cas de transmission du virus Zika par les moustiques, ou aux voyageurs qui reviennent de ces endroits.

Analyses en laboratoire

Le dépistage du virus Zika doit être envisagé pour :

  • les femmes enceintes qui ont voyagé alors qu'elles étaient enceintes, les femmes qui deviennent enceintes après un voyage récent
  • les femmes enceintes dont le partenaire a voyagé et a par la suite reçu un diagnostic d'infection à virus Zika
  • les couples qui envisagent une grossesse après un voyage récent dans les zones touchées (SEULEMENT dans les cas où la grossesse ne peut être reportée pour des raisons médicales pour la durée recommandée)
  • les voyageurs de retour qui présentent des symptômes
  • les personnes présentant des symptômes dont le partenaire sexuel a voyagé dans une zone touchée (transmission par voie sexuelle)
  • les nouveau-nés et les enfants - si à la naissance on constate une microcéphalie ou d'autres manifestations neurologiques congénitales, ou que ces conditions se développent par la suite, lorsque l'état infectieux au virus Zika de la mère est inconnu.
    • ET la mère a visité une zone où le virus Zika se transmet actuellement ou là où la transmission est répandue
    • ET des symptômes apparaissent chez la mère (lien vers les symptômes) dans les 3 jours suivant son arrivée ou jusque 14 jours suivant son départ.

Le dépistage doit aussi être envisagé pour les voyageurs malades de retour :

  • avec l'épidémiologie compatible et des antécédents cliniques (c.-à-d. voyage et symptômes)
  • qui présentent des symptômes plus graves pouvant correspondre à une infection à virus Zika, y compris le SGB ou d'autres manifestations neurologiques.

Le diagnostic en laboratoire est réalisé en analysant le sérum, le plasma ou l'urine au moyen de la PCR ou de la sérologie pour déceler l'un ou l'autre des éléments suivants :

  • acide ribonucléique viral (RNA)
  • IgM propre au virus et anticorps neutralisants

Des niveaux détectables du virus Zika peuvent être présents dans le sang ou l'urine du patient jusqu'à deux semaines après l'apparition des symptômes. Il est toutefois recommandé qu'un échantillon de sérum soit prélevé au cours des cinq premiers jours suivant l'apparition des symptômes.

Un deuxième échantillon de sérum peut être demandé pour consigner les hausses de diagnostic d'anticorps propres aux virus Zika au moment de détecter les cas d'infection virale.

Report des dons de sang, d'organes, de cellules, de tissus et de sperme

Dons de sang
Quiconque ayant voyagé à l'extérieur du Canada, de la zone continentale des États-Unis et de l'Europe n'est actuellement pas admissible à faire des dons de sang pour les trois semaines (21 jours) suivant leur retour. Le virus Zika ne dure pas longtemps dans le sang, généralement de 3 à 5 jours suivant le début des symptômes, et est éliminé dans les 21 jours.

Dons d'organes et de cellules souches
Pour les donneurs d'organes vivants et les donneurs de cellules souches lymphohématopoïétiques fraîches (dérivées de la moelle épinière et du sang), le document de référence de Santé Canada recommande que ces dons soient reportés pour au moins 21 jours lorsque le donneur a) est revenu d'une zone touchée par le Zika, b) s'est remis des signes ou symptômes d'une infection à virus Zika qui s'est développée au cours des deux semaines suivant son retour d'une zone touchée par le Zika ou c) a eu des relations sexuelles avec un homme ayant reçu un diagnostic d'infection à virus Zika dans les six mois précédant le contact sexuel ou qui a vécu ou voyagé dans une zone touchée par le Zika au cours des six derniers mois.

Toutefois, des exceptions peuvent être possibles selon le cas, p. ex. dans les cas où le don peut sauver la vie. Il relève du programme de transplantation de peser les risques et les bienfaits associés au report de la procédure de transplantation.

Dons de tissus
Les tissus provenant de donneurs ayant reçu un diagnostic d'infection à virus Zika dans les six derniers mois ne doivent pas être utilisés.

Don de sperme
Les donneurs de sperme doivent reporter leur don s'ils ont reçu un diagnostic d'infection à virus Zika dans les six derniers mois ou ont vécu ou voyagé dans une zone où la transmission du virus Zika est active depuis les six derniers mois.

Dons de sang ombilical et de tissu natal
Les donneurs de sang ombilical et de tissus natals doivent reporter leur don si la mère a) a reçu un diagnostic d'infection à virus Zika à n'importe quel moment au cours de sa grossesse b) a vécu ou voyagé dans une zone touchée par le virus Zika à n'importe quel moment de sa grossesse ou c) a eu des relations sexuelles au cours de sa grossesse avec un homme ayant reçu un diagnostic d'infection à virus Zika au cours des six mois précédant le contact sexuel ou ayant vécu ou voyagé dans une zone touchée par le virus Zika au cours de six derniers mois.

Traitement

À l'heure actuelle, il n'existe ni prophylaxie, ni vaccin, ni traitement contre l'infection à virus Zika. On peut offrir du repos, des liquides, des analgésiques et des antipyrétiques pour aider le soulagement des symptômes.

Surveillance au Canada

Vous jouez un rôle essentiel dans la détection et le signal des cas d'infections au virus Zika. Souvenez-vous de les signaler à votre autorité sanitaire publique locale.

Consultez la déclaration du Comité consultatif de la médecine tropicale et de la médecine des voyages sur le virus Zika pour des renseignements détaillés

Pour de plus amples renseignements, consultez Canada.ca/virus-zika

Date de modification :