Surveillance de l'influenza : du 14 décembre au 20 décembre 2014 (semaine de déclaration 51)

Sommaire global

  • Au cours de la semaine 51, le nombre de détections de la grippe en laboratoire a fortement augmenté pour la cinquième semaine consécutive. La majorité des détections en laboratoire ont continué d'être signalées en Alberta, en Ontario et au Québec; mais avec une activité plus intense en Saskatchewan et en Terre-Neuve.
  • Le virus A(H3N2) continue d'être le type de grippe le plus répandu touchant la population canadienne. Autant dans les détections en laboratoire que dans les hospitalisations, la majorité des cas ont été signalés chez des personnes âgées de 65 ans ou plus.
  • Semblable à la semaine précédente, il y avait un grand nombre d'éclosions de la grippe confirmée en laboratoire nouvellement signalés: 125 éclosions signalées dans sept provinces, dont 94 étaient dans des établissements de soins de longue durée.
  • Le taux d'ordonnances de médicaments antiviraux a plus que doublé par rapport à la semaine précédente, plus particulièrement chez les personnes âgées.

Télécharger le format de rechange (Format PDF, 444 ko, 10 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Date publiée : 2015-01-02

Êtes-vous un praticien de soins de santé primaires (médecin généraliste, infirmière praticienne ou infirmière autorisée) qui souhaiterait devenir sentinelle pour le programme Surveillance de l'influenza pour la saison grippale 2014-2015? Communiquez avec nous à l'adresse FluWatch@phac-aspc.gc.ca

Sur cette page

Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique)

Au cours de la semaine 51, huit régions ont signalé une activité étendue (C.-B., Alb [4], Ont et Qc[2]), dix-sept régions ont signalé une activité localisée (C.-B., Alb., Sask. [2], Man. [4], Ont. [5], Qc [3], N.-É.) et douze régions ont signalé une activité sporadique (T.N.-O., Yn, C.-B. [3], Sask., Man., Ont, Qc, N.-B. [2], Î.-P.-É.).

Figure 1. Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 51

Figure 1

Note : Les niveaux d'activité, tels que représentés sur cette carte, sont attribués et enregistrés par les ministères de la santé provinciaux et territoriaux. Ceci est basé sur les confirmations de laboratoire, les taux de consultation de syndrome grippal des médecins sentinelles et les éclosions. Veuillez vous référer aux définitions détaillées de la dernière page. Les rapports de semaines précédentes, y compris les mises à jour rétrospectives, sont disponibles sur le site Web de Surveillance de l'influenza.

   Figure 1 Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 51 - Description textuel

Au cours de la semaine 51, huit régions ont signalé une activité étendue (C.-B., Alb [4], Ont et Qc[2]), dix-sept régions ont signalé une activité localisée (C.-B., Alb., Sask. [2], Man. [4], Ont. [5], Qc [3], N.-É.) et douze régions ont signalé une activité sporadique (T.N.-O., Yn, C.-B. [3], Sask., Man., Ont, Qc, N.-B. [2], Î.-P.-É.). Aucune donnée n'a été reçue de Terre-Neuve-et-Labrador.

Détections de la grippe et d'autres virus respiratoires

Au cours de la semaine 51, le nombre de tests positifs pour la grippe a fortement augmenté, il est passé à 2,833 détections de la grippe (29,1 % des tests), principalement attribuables à la grippe A (figure 2). Jusqu'à maintenant, 97 % des cas de grippe détectés ont été des cas de grippe A, et, parmi les cas dont le sous-type a été déterminé, 99,8 % étaient attribuables à la grippe A(H3) (tableau 1). Le moment où a commencé la saison et la prédominance du sous-type de la grippe A(H3N2) sont semblables à la tendance observée au cours de la saison grippale 2012-2013. À ce jour cette saison, dans les cas de grippe A où l'âge était signalé, la plus grande proportion a été observée chez les personnes de 65 ans et plus (56 %) (tableau 2).

Figure 2. Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2014-15

Figure 2
   Figure 2 Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2014-15 - Description textuel

Au cours de la semaine 51, le nombre de tests positifs pour la grippe a fortement augmenté, il est passé à 2,833 détections de la grippe (29,1 % des tests), principalement attribuables à la grippe A.

Au cours de la semaine 51, le nombre de tests positifs pour le virus respiratoire syncytial ont augmenté. Il est passé à 655 détections, et le virus était le deuxième virus le plus fréquemment détecté (après la grippe). Les détections pour le parainfluenza et l'adénovirus ont aussi continué de suivre leurs tendances saisonnières de vaste circulation en hiver (figure 3).

Pour plus de détails, veuillez consulter le rapport hebdomadaire de détection des virus respiratoires au Canada.

Figure 3. Nombre de tests de laboratoire positifs pour les autres virus respiratoires, par semaine de surveillance, Canada, 2014-15

Figure 3
VRS: Virus respiratoire syncytial; MPVh: Métapneumovirus humain
   Figure 3 Nombre de tests de laboratoire positifs pour les autres virus respiratoires, par semaine de surveillance, Canada, 2014-15 - Description textuel

Au cours de la semaine 51, le nombre de tests positifs pour le virus respiratoire syncytial ont augmenté. Il est passé à 655 détections, et le virus était le deuxième virus le plus fréquemment détecté (après la grippe). Les détections pour le parainfluenza et l'adénovirus ont aussi continué de suivre leurs tendances saisonnières de vaste circulation en hiver.

Tableau 1. Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et province, Canada, 2014-15
ProvincesNote au bas du tableau1 Hebdomadaire (14 décembre au 20 décembre 2014) Cumulatif (24 août au 20 décembre 2014)
Influenza A B Influenza A B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Note au bas du tableau 1 n B Total A Total A(H1)pdm09 A(H3) A(UnS) B Total
C.-B. 118 0 84 34 3 380 2 302 76 16
Alb. 556 0 367 189 16 2006 0 1774 232 68
Sask. 124 0 95 29 0 247 0 142 105 3
Man. 44 0 42 2 2 80 0 70 10 4
Ont. 591 0 375 216 4 1232 4 862 366 29
Qc. 1238 0 0 1238 30 2995 0 0 2995 101
N.-B. 4 0 1 3 0 10 0 4 6 0
N.-É. 12 0 10 2 0 23 0 17 6 3
Î.-P.-É. 1 0 1 0 0 7 0 5 2 1
T.-N.-L. 52 0 0 52 0 73 0 16 57 1
Canada 2740 0 975 1765 55 7053 6 3192 3855 226
PercentageNote au bas du tableau2 98.0% 0.0% 35.6% 64.4% 2.0% 96.9% 0.1% 45.3% 54.7% 3.1%
Tableau 2. Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et groupe d'âge, en fonction des rapports détaillés des cas confirmés en laboratoireNote au bas du tableau1, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Hebdomadaire (14 décembre au 20 décembre2014) Cumulatif (24 août au 20 décembre 2014)
Influenza A B Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Total # %
<5 126 0 36 90 7 496 4 293 199 33 529 7.9%
5-19 171 0 73 98 4 607 0 405 202 33 640 9.6%
20-44 265 0 91 174 9 898 0 494 404 30 928 13.9%
45-64 265 0 89 176 8 784 0 369 415 43 827 12.4%
65+ 1283 0 315 968 17 3664 2 1339 2323 62 3726 56.0%
Inconnu 4 0 4 0 0 8 0 6 2 0 8 0.1%
Total 2114 0 608 1506 45 6457 6 2906 3545 201 6658 100.0%
Percentage Note au bas du tableau2 97.9% 0.0% 28.8% 71.2% 2.1% 97.0% 0.1% 45.0% 54.9% 3.0%    

Résistance aux antiviraux

Pendant la saison grippale 2014-2015, le LNM a soumis 123 virus grippaux à des tests de résistance à l'oseltamivir et à des tests de résistance au zanamivir, et ils étaient tous sensibles au deux agents. Un total de 154 (99 %) des virus de la grippe A(H3N2) soumis à des tests de résistance à l'amantadine étaient tous résistants (tableau 3).

Tableau 3. Résistance aux antiviraux selon le type et le sous-type du virus de la grippe, Canada, 2014-2015
Type et sous-type de virus Oseltamivir Zanamivir Amantadine
Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé # resistant (%)
A (H3N2) 103 0 103 0 153 152 (99.3%)
A (H1N1) 2 0 2 0 2 2 (100%)
B 18 0 18 0 S/O Note au bas du tableau* S/O Note au bas du tableau*
TOTAL 123 0 123 0 155 154

Caractérisation des souches grippales

Pendant la saison grippale 2014-2015, le Laboratoire national de microbiologie (LNM) a caractérisé les antigènes de 59 virus de la grippe [37 virus A(H3N2), 2 virus A(H1N1) et 20 virus de la grippe B]. Grippe A(H3N2) : Par suite du test d'inhibition de l'hémagglutination (IH), on a constaté que 31 des 37 virus était antigéniquement semblable à la souche A/Switzerland/9715293/2013, lequel représente la composante de la grippe A(H3N2) recommandée pour le vaccin antigrippal de l'hémisphère Sud de 2015. Un virus était antigéniquement semblable à la souche A/Texas/50/2012, la souche recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour le vaccin antigrippal saisonnier 2014-2015. Les cinq autres virus A(H3N2) ont montré une réduction de leur titre avec la souche vaccinale A/Texas/50/2012. En outre, 112 virus de la grippe A(H3N2) n'ont pas pu être soumis au test IH; on a toutefois pu constater au moyen d'une analyse de la séquence que 111 d'entre eux appartenaient à un groupe génétique qui présente habituellement des titres réduits par rapport à l'antisérum produit contre le virus A/Texas/50/2012. Grippe A (H1N1) : Deux virus de la grippe A(H1N1) était antigéniquement semblables à la souche A/California/7/2009, la souche recommandée pour le vaccin antigrippal saisonnier 2014-2015. Grippe B : Parmi les 20 virus grippaux B caractérisés, 17 virus étaient antigéniquement semblables à la souche vaccinale B/Massachusetts/2/2012. Trois virus ont présenté une réduction de leur titre avec les antisérums contre les souches de référence recommandées pour le vaccin antigrippal saisonnier (figure 4).

Figure 4. Caractérisation des souches grippales, Canada, 2014-2015, N = 59

Figure 4

Le LNM reçoit une partie des échantillons positifs pour la grippe envoyés par les laboratoires provinciaux afin de caractériser les souches et de tester la résistance aux antiviraux. Les données de caractérisation reflètent les résultats des tests d'inhibition de l'hémagglutination comparés aux souches grippales de référence recommandées par l'Organisation mondiale de la Santé.

Les composants recommandés pour le vaccin trivalent contre la grippe pour la saison 2014-2015 dans l'hémisphère Nord sont les suivants : un virus analogue au virus A/California/7/2009(H1N1)pdm09, un virus analogue au virus A/Texas/50/2012(H3N2), et un virus de type B analogue à B/Massachusetts/2/2012 (lignée Yamagata). Pour les vaccins quadrivalent, l'ajout d'un un virus analogue au virus B/Brisbane/60/2008 est recommandé.

   Figure 4 Caractérisation des souches grippales, Canada, 2014-2015, N = 59 - Description textuel
Souche Nombre de specimens Pourcentage
Analogue à A/Texas/50/2012 1 2%
titres réduits contre la souche A/Texas/50/2012 5 8%
Analogue à A/California/07/2009 2 3%
titres réduits contre la souche A/California/07/2009 0 0%
Analogue à A/Switzerland/9715293/2013 31 53%
Analogue à B/Massachusetts/2/2012 17 29%
titres réduits contre la souche B/Massachusetts/2/2012 3 5%
Analogue à B/Brisbane/60/2008 0 0%

Taux de consultation pour le syndrome grippal

Le taux de consultations national pour le syndrome grippal a diminué au cours de la semaine 51. Il était de 14,97 consultations par 1 000 visites, et il se situe au-dessous des taux prévus pour la semaine 51 (figure 5).

Figure 5. Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG) par semaine de déclaration, comparé aux saisons 1996-97 jusqu'aux saisons 2012-13 (les données pour la pandémie ont été supprimées), Canada, 2014-15

Figure 5

Remarque : Aucune donnée disponible pour les taux moyens pour les semaines 19 à 39 pendant les saisons 1996-1997 jusqu'à 2002-2003. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective. Le calcul du taux moyen de consultation pour les SG au cours des 17 saisons précédentes a été aligné avec l'activité grippale dans chaque saison. En C.-B., en Alb, et en Sask., les données sont compilées par un programme de surveillance sentinelle provincial pour ensuite être signalé au programme Surveillance de l'influenza. Pas tous les médecins sentinelles soumettent des rapports chaque semaine.

   Figure 5 Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG), par semaine de déclaration, comparé aux saisons 1996-97 jusqu'à 2012-13 (les données pour la pandémie ont été supprimées), Canada, 2014-15 - Description textuel

Le taux de consultations national pour le syndrome grippal a diminué au cours de la semaine 51. Il était de 14,97 consultations par 1 000 visites, et il se situe au-dessous des taux prévus pour la semaine 51.

Surveillance des éclosions de la grippe

Au cours de la semaine 51, 125 nouvelles éclosions de la grippe ont été signalées : 94 dans des établissements de soins de longue durée (ESLD), neuf dans des hôpitaux et 22 dans un autre établissement ou milieu communautaire (figure 6) Cinq éclosions additionnelles du syndrome grippal ont été signalées dans les écoles. Parmi les éclosions pour lesquelles le sous-type de grippe était connu, deux éclosions dans les établissements de soins de longue durée, deux éclosions en milieu hospitalier, et deux dans un autre établissement ou milieu communautaire (figure 6). À ce jour cette saison, 235 éclosions dans des ESLD ont été signalées. Le nombre d'éclosions signalé est similaire au nombre signalé au cours de la semaine 51 de la saison grippale 2012-2013, période à laquelle le virus de la grippe A (H3N2) prédominait également.

Figure 6. Nombre total d'éclosions de la grippe par semaine, Canada, 2014-2015

Figure 6

1 L'ensemble des provinces et territoires, à l'exception du Nunavut, déclarent les éclosions de la grippe dans les établissements de soins de longue durée. L'ensemble des provinces et territoires, à l'exception du Nunavut et du Québec, signalent les éclosions dans les hôpitaux. Les éclosions de la grippe ou du syndrome grippal dans d'autres établissements sont déclarées au programme Surveillance de l'influenza, mais les déclarations varient selon la région. La définition d'une éclosion est donnée à la fin du rapport.

   Figure 6 Nombre total d'éclosions de la grippe confirmée en laboratoire par semaine, Canada, 2014-2015 - Description textuel
Semaine de déclaration Hôpitaux Établissements de soins de longue durée Autres
35 0 0 0
36 0 0 0
37 0 0 0
38 0 1 0
39 0 5 1
40 0 0 0
41 0 2 0
42 0 3 0
43 0 2 0
44 0 1 0
45 0 2 0
46 0 3 0
47 0 16 1
48 3 17 1
49 2 32 3
50 2 57 13
51 9 94 22
52 8 114 21
53 9 122 35
1 12 152 31
2 8 118 19
3 6 54 14
4 13 64 16
5 7 51 13
6 4 60 10
7 2 45 9
8 0 24 7
9 6 22 10
10 0 32 19
11 5 49 11
12 0 31 4
13 1 19 9
14 1 20 9
15 0 19 2
16 0 15 2
17 0 8 0
18 0 11 3
19 0 8 2
20 0 0 0
21 0 0 0
22 0 0 0
23 0 0 0
24 0 0 0
25 0 0 0
26 0 0 0
27 0 0 0
28 0 0 0
29 0 0 0
30 0 0 0
31 0 0 0
32 0 1 0
33 0 0 0
34 0 0 0

Surveillance pharmaceutique

Au cours de la semaine 51, la proportion d'ordonnances d'antiviraux contre la grippe a augmenté à 328,5 ordonnances d'antiviraux par 100 000 ordonnances (par rapport à 150,3 ordonnances d'antiviraux par 100 000 ordonnances la semaine précédente). Le taux d'antiviraux est plus élevé qu'au cours des trois saisons précédentes (figure 7). Les taux dans tous les groupes ont augmenté de la semaine précédente. Le taux chez les personnes âgées de 65 ans plus a augmenté deux fois de plus (205,7 à 509,03 par 100 000 ordonnances d'antiviraux).

Figure 7. Proportion de ventes d'antiviraux contre la grippe sur ordonnance, par groupe d'âge et par semaine, Canada, 2014-15

Figure 7

Remarque : Les données sur les ventes de produits pharmaceutiques sont fournies à l'Agence de la santé publique du Canada par Rx Canada Inc. et recueillies auprès de grandes chaînes de pharmacies représentant plus de 3 000 magasins à l'échelle du pays (sauf le Nunavut) et 85 % des régions sanitaires. Les données fournies comprennent notamment le nombre de nouvelles ordonnances d'antiviraux (Tamiflu et Relenza) et le nombre total de nouvelles ordonnances délivrées par province ou territoire et par groupe d'âge. Groupes d'âge : nourrissons : 0-2 ans, enfants : 2-18 ans; adultes : 19-64 ans, aînés : 65 ans et plus.

   Figure 7 Figure 7 - Proportion de ventes d'antiviraux contre la grippe sur ordonnance, par groupe d'âge et par semaine, Canada, 2014-15 - Description textuel

Proportion d'ordonnances d'antiviraux au cours de la semaine 51 pour la saison en cours comparativement aux saisons précédentes :
2014-15: 328,5; 2013-14: 54,7; 2012-13: 142,1; 2011-12: 29,4
Proportion d'ordonnances d'antiviraux par groupe d'âge au cours de la semaine 51 de la saison 2014-15 :
Nourrissons : 194,2; Enfants : 309,2; Adultes : 195,8; Aînés : 509,0

Surveillance de la grippe dans les hôpitaux sentinelles

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les enfants (IMPACT)

Au cours de la semaine 51, 56 nouvelles hospitalisations pédiatriques (enfants âgés de 16 ans ou moins) associées à la grippe confirmée en laboratoire ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l'immunisation (IMPACT) : 55 cas de grippe A et un cas de grippe B (figure 8a). Parmi les cas déclarés, 19 (34 %) étaient moins de 2 ans, 22 (39 %) étaient 2 à 9 ans et quinze (27%) étaient 10 à 16 ans. Quatre cas ont été admis en unité de soins intensifs. Jusqu'à présent cette saison, 203 hospitalisations ont été signalées par le réseau IMPACT, dont 187 (92 %) étaient des cas de grippe A. Parmi les cas pour lesquels le sous-type de grippe A était connu, 98 % (92/94) étaient attribuables au virus A(H3N2). La majorité des cas (56 %) ont été signalés chez les enfants âgés 2 à 9 ans (tableau 4). À date, 16 cas ont été admis en unité de soins intensifs, dont 10 (63 %) étaient âgés de 2 à 9 ans (figure 9a). Parmi les cas admis à l'unité des soins intensifs pour lesquels les données étaient disponibles, 79 % (11/14) présentaient des affections sous-jacentes ou des comorbidités.

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par IMPACT représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les enfants au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les adultes (PCIRN)

Au cours de la semaine 51, 73 nouvelles hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les adultes (âgés de 16 ans ou plus) ont été signalées par le Réseau de surveillance des cas sévères (SOS) du Réseau de recherche sur l'influenza de l'Agence de la santé publique du Canada et des Instituts de recherche en santé du Canada (PCIRN). Soixante cas (82%) ont été signalés chez les adultes âgés de 65 ans ou plus. Les 71 cas (97 %) étaient des cas de grippe A (figure 8b). Jusqu'à présent cette saison, 230 cas ont été signalés dont 227 (99 %) étaient des cas de grippe A. La majorité des cas (85 %) ont été signalés chez les adultes âgés de 65 ans ou plus (tableau 5). Dix-huit admissions aux soins intensifs ont été signalés. La majorité des cas (77.8%) les adultes âgés de 65 ans ou plus, avec des conditions sous-jacentes ou comorbidités. Huit décès ont été déclarés et tous représentaient des adultes de plus de 65 ans (figure 9b).

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par PCIRN représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les adultes au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Tableau 4 - Nombre cumulatif d'hospitalisations pédiatriques associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (24 août 2014 au 20 décembre 2014)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A(non sous-typé) Total # (%)
0-5m 20 0 10 10 2 22 (10.8%)
6-23m 39 1 16 22 2 41 (20.2%)
2-4a 45 1 24 20 6 51 (25.1%)
5-9a 53 0 27 26 4 57 (28.1%)
10-16a 30 0 15 15 2 32 (15.8%)
Total 187 2 92 93 16 203
% Note au bas du tableau 41 92.1% 1.1% 49.2% 49.7% 7.9% 100.0%
Tableau 5 - Nombre cumulatif d'hospitalisations d'adultes associées à la grippe signalées par le réseau PCIRN-SOS, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (14 décembre 2014 au 20 décembre 2014)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A(non sous-typé) Total # (%)
16-20 2 0 0 2 0 2 (1%)
20-44 13 0 4 9 0 13 (6%)
45-64 20 0 7 13 0 20 (9%)
65+ 192 1 22 169 3 195 (85%)
Total 227 0 33 193 3 230
% Note au bas du tableau 41 99% 0% 15% 85% 1% 100%

Figure 8 - Nombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2014-15

A) Hospitalisations pédiatriques (≤16 ans, IMPACT)

Figure 8A
   Figure 8A Hospitalisations pédiatriques Nombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2014-15 - Description textuel
Semaine de déclaration Influenza A Influenza B
35 0 0
36 0 0
37 2 0
38 1 1
39 1 0
40 1 0
41 2 0
42 1 0
43 2 1
44 4 0
45 4 0
46 8 2
47 8 1
48 19 5
49 30 2
50 37 1
51 55 1
52 65 2
53 48 2
1 53 5
2 41 2
3 34 2
4 25 1
5 13 4
6 9 8
7 14 12
8 5 6
9 5 12
10 6 14
11 7 10
12 0 22
13 1 12
14 2 13
15 2 12
16 2 8
17 0 9
18 0 7
19 0 3
20 0 0
21 0 0
22 0 0
23 0 0
24 0 0
25 0 0
26 0 0
27 0 0
28 0 0
29 0 0
30 0 0
31 0 0
32 0 0
33 0 0
34 0 0

Figure 8B - Nombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2014-15

B) Hospitalisations d'adultes (≥16 ans, CIRN)

Figure 8B
   Figure 8B Hospitalisations d'adultesNombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2014-15 - Description textuel
Semaine de déclaration Influenza A Influenza B Influenza de type inconnu
35 s/o s/o s/o
36 s/o s/o s/o
37 s/o s/o s/o
38 s/o s/o s/o
39 s/o s/o s/o
40 s/o s/o s/o
41 s/o s/o s/o
42 s/o s/o s/o
43 s/o s/o s/o
44 s/o s/o s/o
45 s/o s/o s/o
46 3 0 0
47 8 0 0
48 32 0 0
49 39 0 0
50 77 3 0
51 71 0 2
52 234 3 0
53 236 3 0
1 229 2 0
2 159 0 0
3 144 3 1
4 98 7 0
5 117 5 0
6 79 13 0
7 67 17 1
8 65 19 2
9 51 27 0
10 30 38 1
11 14 31 1
12 20 31 0
13 11 27 0
14 10 33 0
15 8 23 0
16 2 20 0
17 0 5 0
18 0 0 0
19 0 0 0
20 0 0 0
21 0 0 0
22 0 0 0
23 0 0 0
24 0 0 0
25 0 0 0
26 0 0 0
27 0 0 0
28 0 0 0
29 0 0 0
30 0 0 0
31 0 0 0
32 0 0 0
33 0 0 0
34 0 0 0

Figure 9 - Pourcentage de cas d'hospitalisations, d'admissions en unité de soin intensifs, et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, Canada, 2014-15

A) Hospitalisations pédiatriques (≤16 ans, IMPACT)

Figure 9a
   Figure 9A Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, Canada, 2014-15
A) Hospitalisations pédiatriques (≤16 ans, IMPACT)
- Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=203) Admissions à l'USI (n=16)
0-5m 10.8% 0.0%
6-23m 20.2% 12.5%
2-4a 25.1% 25.0%
5-9a 28.1% 37.5%
10-16a 15.8% 25.0%

Adult hospitalizations (≥16 year of age, CIRN)

Figure 9b
   Figure 9B Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, Canada, 2014-15 B) Hospitalisations d'adultes (≥16 ans, CIRN) - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalizations (n=235) Admissions à l'USI (n=18) Décès (n=8)
16-20 0.9% 0.0% 0.0%
20-44 5.5% 11.1% 0.0%
45-64 8.5% 11.1% 0.0%
65+ 85.1% 77.8% 100%

Hospitalisations et décès associés à la grippe déclarés par les provinces et territoires

Au cours de la semaine 51, 187 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire ont été signalées dans les provinces et territoires participantsNote au bas*, tous des cas de grippe A sauf trois, et 63 % étaient des patients âgés de 65 ans ou plus. Depuis le début de la saison 2014-2015, 782 hospitalisations ont été signalées; 762 (97 %) étaient des cas de grippe A. Parmi les cas pour lesquels le sous-type de grippe A était connu, 536 sur 538 (99 %) étaient attribuables au virus A(H3N2). La majorité des cas (60 %) ont été signalés chez les adultes âgés de 65 ans ou plus (tableau 6). Dix-sept admissions dans une unité des soins intensifs ont été signalées chez des adultes âgés de 65 ans ou plus, atteints de la grippe A. Quarante décès attribuables à la grippe A ont été signalés : un enfant âgé de mois de 5 ans, un adulte âgé de 45 à 64 ans, et 38 adultes âgés de 65 ans ou plus. Les données cliniques détaillées (p. ex. problèmes médicaux sous-jacents) sont inconnues pour ces cas.

Tableau 6. Cumulative number of hospitalizations with influenza reported by the participating provinces and territories, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Cumulatif Cumulatif (24 août 2014 au 20 décembre 2014)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Total # (%)
0-4 ans 78 1 52 25 2 80 (10%)
5-19 ans 67 0 46 21 2 69 (9%)
20-44 ans 54 1 40 13 4 58 (7%)
45-64 ans 86 0 69 17 2 88 (11%)
65+ ans 462 0 314 148 9 471 (60%)
Inconnu 15 0 15 0 1 16 (2%)
Total 762 2 536 224 20 782
Percentage Footnote 1 97.4% 0.3% 70.3% 29.4% 2.6% 100.0%

Il est possible d'obtenir des données supplémentaires sur les hospitalisations et décès imputables à la grippe déclarés au Canada de 2009-2010 à 2014-2015 sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada.

Agents pathogènes des voies respiratoires émergents

Grippe aviaire chez l'humain
Grippe A(H7N9) : Depuis le dernier rapport Surveillance de l'influenza, un cas d'infection humaine par la grippe aviaire A(H7N9) confirmé en laboratoire, a été signalé par l'Organisation mondiale de la santé. À l'échelle mondiale au 31 décembre 2014, l'OMS a été informée de 470 cas confirmés en laboratoire d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9); 182 de ces cas se sont soldés par un décès.

Des documents portant sur les risques que pose la grippe A(H7N9) pour la santé publique, de même que des lignes directrices à l'intention des professionnels de la santé et des conseils aux membres du grand public, sont mis à jour périodiquement sur les sites Web suivants :

Grippe A(H5N6) : Un nouveau cas d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H5N6) confirmé en laboratoire en Chine a été signalé par l'Organisation mondiale de la Santé. Il s'agissait d'un adulte âgé de moins de 65 ans ayant des antécédents d'exposition à un marché commercial de volaille vivante. Aucune transmission soutenue d'humain à humain n'a été signalée. À l'échelle mondiale, en date du 31 décembre 2014, le virus de la grippe aviaire A(H5N6) n'a été constaté que chez la volaille, sauf une fois, lorsque ce sous-type de virus a été détecté chez un cas en Chine qui est décédé d'une pneumonie grave en avril 2014.

Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (CoV-SRMO)
Depuis le dernier rapport Surveillance de l'influenza, 3 cas confirmés en laboratoire pour le CoV-SRMO et un décès ont été signalés par l'Organisation mondiale de la santé. À l'échelle mondiale, de septembre 2012 au 31 décembre 2014, 941 cas de CoV-SRMO confirmés en laboratoire ont été signalés à l'OMS, dont 347 se sont soldés par un décès. Tous les cas sont survenus au Moyen-Orient ou ont été en contact direct avec un cas primaire infecté au Moyen-Orient. Le risque pour la santé publique associé au CoV-SRMO est toujours considéré comme faible au Canada (voir le Résumé de l'évaluation du risque pour la santé publique de l'ASPC). Pour la dernière évaluation de risque globale publié par l’OMS le 5 février 2015 : l'OMS CoV-SRMO (disponible en anglais seulement).

Des documents portant sur les risques que pose le CoV-SRMO pour la santé publique, de même que des lignes directrices à l'intention des professionnels de la santé et des conseils aux membres du grand public, sont mis à jour périodiquement sur les sites Web suivants :

Grippe aviaire A(H5)
L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) poursuit son enquête sur une éclosion de l'influenza aviaire H5N2 hautement pathogène dans la vallée Fraser, en Colombie-Britannique. À ce jour, il y a eu 11 lieux commerciaux infectés et un lieu non commercial infecté. Dans le cadre des activités d'enquête normales, l'Agence assure un suivi complet des entrées et des sorties sur ces sites. Cela peut faire en sorte que d'autres lieux soient désignés et assujettis à un abattage intégral, ce qui ne serait pas étonnant. Bien qu'il n'y ait pas de signalement de maladies liées au H5N2 chez les humains, à titre de mesure préventive, les responsables de la santé publique surveillent les travailleurs qui sont exposés à la volaille touchée. Les virus de la grippe aviaire ne présentent pas de risques pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et les produits de la volaille sont manipulés et cuits correctement. Le virus de la grippe aviaire affecte rarement les humains qui ne sont pas en contact constant avec des oiseaux infectés. Plus d'informations sur l'épidémie est disponible sur le de l'ACIA suivant :

Entérovirus D68 (EV-D68)
Des renseignements portant sur l'entérovirus D-68, de même que des lignes directrices à l'intention des professionnels de la santé et des conseils aux membres du grand public, sont mis à jour périodiquement sur le site Web suivant :

Rapports internationaux sur la grippe


Les définitions du programme Surveillance pour la saison 2014-2015

Abréviations : Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.), Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.É.), Nouveau-Brunswick (N.-B.), Nouvelle-Écosse (N.-É.), Québec (Qc.), Ontario (Ont.), Manitoba (Man.), Saskatchewan (Sask.), Alberta (Alb.), Colombie-Britannique (C.-B.), Yukon (Yn), Territoires du Nord-Ouest (T.N.-T.), Nunavut (Nt.).

Définitions du syndrome grippal (SG) : Apparition soudaine d'une maladie respiratoire avec fièvre et toux accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants - mal de gorge, arthralgie, myalgie ou prostration - qui pourrait être attribuable à l'influenza. Chez les enfants de moins de 5 ans, des symptômes gastro-intestinaux peuvent également se manifester. Chez les patients de moins de 5 ans ou de 65 ans et plus, il est possible que la fièvre ne soit pas très importante.

Définition d'une éclosion de la grippe/SG

Écoles :
un taux d'absentéisme de plus de 10 % (ou un taux d'absentéisme étant plus élevé (i.e. >5-10%) que les niveaux de base attendus tel que déterminé par les autorités scolaires ou de santé publique), et ce, apparemment attribuable au SG.
Veuillez noter qu'il est recommandé que les éclosions de SG dans les écoles soient confirmées en laboratoire au début de la saison de l'influenza puisqu'il peut s'agir du premier indicateur de transmission dans une communauté d'une région donnée.
Hôpitaux et établissements résidentiels :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire. Lorsqu'on constate une éclosion dans un établissement, elle devrait être signalée en moins de 24 heures. Les établissements résidentiels incluent, mais ne sont pas limités aux établissements de soins de longue durée et prisons.
Les lieux de travail:
un taux d'absentéisme de plus de 10 % apparemment attribuable au SG
Autres emplacements :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire; par exemple, les lieux de travail, communautés fermées.

Veuillez prendre en note que la déclaration des éclosions d'influenza / SG à partir de différents types d'établissements varient selon la région.

Définition des niveaux d'activité grippale :

1 = Aucune activité signalée : aucune détection de l'influenza confirmée en laboratoire au cours de la semaine de déclaration; cependant, il peut y avoir des signalements sporadiques de SG

2 = Sporadique : signalements sporadiques de SG et détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec aucune éclosion de SG/influenza détectée à l'intérieur de la région de surveillance Note de bas de page

3 = Localisée :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans moins de 50 % de la région de surveillance Note de bas de page

4 = Étendue :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans 50 % ou plus de la région de surveillance Note de bas de page

À noter : Les données de SG peuvent être rapportées à partir des médecins sentinelles, des visites en salle d'urgence ou de la ligne téléphonique info-santé.

Date de modification :