Champs électriques et magnétiques générés par les lignes électriques et les appareils électroménagers

Certaines personnes craignent que l'exposition quotidienne à des champs électriques et magnétiques (CEM) puisse causer des problèmes de santé.

L'électricité et les champs électriques et magnétiques (CEM)

L'électricité distribuée par les lignes électriques joue un rôle clé dans la société d'aujourd'hui. Elle sert à l'éclairage des maisons, à la préparation des aliments et au fonctionnement des ordinateurs et d'autres appareils électroménagers, comme les téléviseurs et les radios. Au Canada, les appareils branchés sur une prise de courant murale fonctionnent au moyen d'un courant électrique qui se déplace selon un mouvement de va‑et‑vient à une fréquence de 60 périodes par seconde (60 hertz). La fréquence utilisée pour les lignes et les appareils électriques est différente de celle utilisée pour la technologie Wi-Fi, les téléphones cellulaires et des compteurs intelligents.

Chaque fois que vous utilisez l'électricité et des appareils électroménagers, vous vous exposez à des champs électriques et magnétiques (CEM) de fréquence extrêmement basse (ELF). L'expression « extrêmement basse » désigne toute fréquence inférieure à 300 hertz. Les CEM produits par le transport et l'utilisation de l'électricité font partie de cette catégorie.

Les CEM sont des régions de l'espace autour des appareils électriques, des cordons d'alimentation et des fils porteurs de courant, y compris des lignes électriques extérieures, où s'exercent des forces invisibles.

  • Champs électriques : Ils sont générés lorsqu'une fiche est branchée sur une prise de courant, même si l'appareil n'est pas en marche. Plus la tension est élevée, plus l'intensité du champ électrique est grande.
  • Champs magnétiques : Ils sont générés lorsqu'un courant électrique circule dans un appareil ou un fil. Plus l'intensité du courant est grande, plus le champ magnétique est puissant.

Les CEM peuvent se produire séparément ou en même temps. Par exemple, lorsque vous branchez le cordon d'alimentation d'une lampe sur une prise murale, il se produit un champ électrique le long du cordon. Lorsque vous allumez la lampe, le courant passant dans le cordon crée un champ magnétique. Entre-temps, le champ électrique demeure.

Les lignes électriques et votre maison

Les CEM sont plus intenses à proximité de la source. À mesure que vous vous en éloignez, l'intensité des champs diminuent rapidement. Cela veut dire que vous êtes exposé à des CEM plus forts lorsque vous vous trouvez près d'une source (à côté d'un transformateur ou sous une ligne à haute tension, par exemple), et plus faibles lorsque vous vous en éloignez.

Lorsque vous êtes à l'intérieur de la maison, les champs magnétiques des lignes à haute tension et des transformateurs sont souvent plus faibles que ceux des appareils électroménagers.

Les champs électriques peuvent être arrêtés par des matériaux comme le métal. Ils peuvent aussi l'être par les bâtiments et les arbres, voire le sol lorsque les lignes électriques sont enfouies.

Exposition aux champs électriques et magnétiques de fréquence extrêmement basse au Canada

La plupart des Canadiens sont exposés tous les jours aux CEM générés par le câblage domestique, l'éclairage et tout appareil électroménager qui se branche sur une prise de courant, notamment les séchoirs à cheveux, les aspirateurs et les grille-pain. Au travail, les sources courantes comprennent les ordinateurs, les purificateurs d'air, les photocopieuses, les télécopieurs, les lampes fluorescentes, les radiateurs électriques et les outils électriques des ateliers d'usinage tels que les perceuses, les scies électriques, les tours et les machines à souder.

L'exposition dans les maisons, les écoles et les bureaux du Canada ne présente aucun risque connu pour la santé

De nombreux travaux ont été réalisés pour tenter d'élucider les effets possibles sur la santé d'une exposition aux CEM de fréquence extrêmement basse. S'il est établi que les CEM peuvent induire de faibles courants électriques dans notre corps, ces courants sont trop faibles pour causer des effets connus sur la santé. Selon certaines études, il existerait un lien entre l'exposition à des champs magnétiques ELF et certains types de cancers infantiles, mais ce lien n'a toujours pas été confirmé.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé les champs magnétiques ELF comme « cancérogènes possibles pour l'homme ». Cette classification est fondée sur des données limitées selon lesquelles les champs magnétiques ELF constituent un facteur de risque associé à la leucémie infantile. Or, la grande majorité des études scientifiques menées à ce jour ne corroborent pas l'hypothèse d'un lien entre l'exposition à des champs magnétiques ELF et le cancer chez les humains. À l'heure actuelle, nous ne disposons pas de preuves concluantes quant à l'existence d'un lien entre l'exposition à des champs magnétiques ELF et le risque de cancer, et des études plus poussées s'avèrent nécessaires.

Santé Canada est d'accord avec l'Organisation mondiale de la Santé et l'IARC au sujet de la nécessité de recherches plus approfondies dans ce domaine.

Réduire les risques

De l'avis de Santé Canada, il n'est pas nécessaire de chercher à vous protéger de l'exposition quotidienne aux champs électriques et magnétiques de fréquence extrêmement basse. Il n'y a aucune preuve concluante montrant que l'exposition aux niveaux trouvés dans les maisons et les écoles du Canada, y compris en bordure des corridors des lignes électriques, a un effet nocif.

Le rôle du gouvernement du Canada

Santé Canada, tout comme l'Organisation mondiale de la Santé, suit de près la recherche scientifique sur les CEM et la santé humaine afin d'aider les Canadiens à maintenir et à améliorer leur état de santé. Des lignes directrices internationales en matière d'exposition aux champs électriques et magnétiques de fréquence extrêmement basse ont été établies par la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP). Ces lignes directrices ne sont pas fondées sur une prise en considération des risques liés au cancer. Elles visent plutôt à empêcher que l'exposition à des CEM induise, dans le corps, des courants ou des champs électriques plus forts que ceux que produisent naturellement le cerveau, les nerfs et le cœur. L'exposition aux CEM dans les maisons, les écoles et les bureaux du Canada est nettement inférieure à ces lignes directrices.

Date de modification :