Cronobacter

Cronobacter (anciennement appelée Enterobacter sakazakii) est une sorte de bactérie qui se retrouve parfois dans les aliments.

Qu'est-ce que la bactérie Cronobacter?

Cronobacter est une sorte de bactérie présente dans l'environnement. Cette bactérie n'est pas couramment liée à des maladies humaines, mais elle peut provoquer, dans de rares cas, des infections graves, voire mortelles. La bactérie Cronobacter, qui peut causer des infections rares de la circulation sanguine et du système nerveux central, a été associée à une infection intestinale grave (entérocolite nécrosante) et à un empoisonnement du sang (sepsie), surtout chez les nouveau-nés.

Comment les gens tombent-ils malades?

Même si la source naturelle de la bactérie Cronobacter demeure inconnue, elle s'est retrouvée dans un certain nombre d'aliments, y compris les préparations en poudre pour nourrissons.

Les préparations en poudre pour nourrissons (PPN) ne sont pas des produits stériles. La bactérie Cronobacter peut survivre dans les préparations en poudre pour nourrissons et créer un risque d'infection lorsque le produit est mélangé avec de l'eau et conservé à la température ambiante ou à des températures plus chaudes pendant de longues périodes de temps. La bactérie Cronobacter prolifère très rapidement à la température ambiante.

Les préparations pour nourrissons peuvent être contaminées par la bactérie Cronobacter :

  • par des matières crues utilisées pour leur fabrication;
  • par le personnel soignant qui les mélange.

La bactérie Cronobacter peut causer des maladies chez les personnes vulnérables de tous âges, mais ce sont les bébés, c'est-à-dire les enfants âgés de moins d'un an, qui sont nourris avec des préparations reconstituées qui courent le plus grand risque. Les enfants qui sont les plus exposés à une infection par la bactérie Cronobacter sont les enfants de moins de deux mois qui sont nés prématurément et qui avaient un faible poids à la naissance ou dont le système immunitaire est compromis. Les bébés dont la mère est séropositive courent également un risque, car ils peuvent avoir besoin de préparations pour nourrissons qui les rendent plus susceptibles d'être infectés.

La bactérie Cronobacter peut infecter la bouche de patients victimes d'un accident vasculaire cérébral, ce qui peut entraîner chez eux une résistance aux antibiotiques administrés pour traiter la pneumonie. La bactérie s'est déjà retrouvée dans les poudres d'amidon utilisées pour épaissir les aliments des patients victimes d'un accident vasculaire cérébral ainsi que dans d'autres suppléments alimentaires.

Quels sont les symptômes et le traitement?

Bien que les maladies causées par la bactérie Cronobacter soient rares, elles peuvent mettre en danger la vie des bébés et des nouveau-nés. Une infection par la bactérie Cronobacter peut provoquer une inflammation de la membrane du cerveau (méningite), un empoisonnement du sang (sepsie) et une infection intestinale grave (entérocolite nécrosante). Ces infections peuvent être accompagnées de retards dans le développement ou d'attaques et entraîner la mort dans certains cas.

Les maladies causées par la bactérie Cronobacter réagissent habituellement bien aux antibiotiques, même si la bactérie devient de plus en plus résistante. Les survivants de ces maladies peuvent subir des complications graves à long terme, y compris des troubles neurologiques. Les symptômes et les complications sont beaucoup moins importants chez les adultes.

Comment éviter de tomber malade?

La bactérie Cronobacter ne survit pas à des températures supérieures à 60 °C (140 °F). Les préparations en poudre pour nourrissons sont traitées par la chaleur pendant la transformation, mais contrairement aux préparations liquides pour nourrissons, elles ne sont pas soumises à des températures élevées assez longtemps pour rendre le produit final commercialement stérile.

Voici quelques conseils qui vous aideront à vous protéger et à protéger les membres de votre famille contre la bactérie Cronobacter :

  • Santé Canada prône l'allaitement et encourage la promotion de ses bienfaits pour les bébés et les jeunes enfants. L'allaitement prévient plusieurs maladies d'origine alimentaire ainsi que d'autres problèmes de santé.
  • Si vous devez remplacer le lait maternel, choisissez les préparations pour nourrissons en fonction des besoins nutritionnels et en santé.
  • Dans le cas des nourrissons à risque élevé (c. à d. prématurés, ayant un poids insuffisant à la naissance ou immunodéficients), les préparations liquides commerciales pour nourrissons (c. à d. les préparations concentrées et prêtes à boire) devraient être utilisées, à moins d'indications contraires d'un médecin ou d'un diététiste, car il s'agit de produits stériles.
  • Lavez-vous les mains pendant au moins 20 secondes avec de l'eau et du savon avant de préparer et de servir une préparation et après être allé(e) aux toilettes ou avoir changé une couche.
  • Suivez les recommandations sur la préparation et la manipulation des préparations en poudre pour nourrissons (PPN)
  • Pour les bébés qui sont nés prématurément, qui avaient un faible poids à la naissance ou dont le système immunitaire est compromis, mélangez la préparation avec de l'eau qui a été portée à ébullition pendant deux minutes, puis qui a été refroidie à tout au moins 70 °C (158 °F).
  • Pour tous les autres enfants, de l'eau qui a auparavant été bouillie puis refroidie à la température ambiante ou corporelle (37°C) peut servir à préparer le produit. Une fois prête, servez immédiatement la préparation au bébé.
  • Une fois commencée, l'alimentation au biberon devrait se faire en l'espace de deux heures. Tout reste de préparation après le biberon devrait être jeté.
  • Ne laissez pas la préparation à la température ambiante. Servez-vous-en sans tarder ou mettez-la au réfrigérateur. La préparation réfrigérée devrait être jetée après 24 heures.

Que fait le gouvernement pour me protéger?

Au Canada, plusieurs organismes gouvernementaux travaillent ensemble jour après jour pour assurer la salubrité de vos aliments :

  • Santé Canada élabore des normes et des politiques de salubrité des aliments pour aider à réduire au minimum le risque de maladies d'origine alimentaire.
  • L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) applique ces politiques et ces normes et procède à des inspections pour s'assurer que l'industrie alimentaire respecte ses obligations en matière de salubrité alimentaire. L'ACIA collabore avec Santé Canada afin de faire en sorte que les maladies d'origine alimentaire soient détectées tôt et que des mises en garde soient communiquées à la population rapidement.
  • L'Agence de la santé publique du Canada étudie l'incidence et les causes des maladies au Canada, surveille les éclosions, et coordonne les mesures de lutte contre les éclosions.

Le gouvernement du Canada ne ménage pas ses efforts pour protéger votre santé et assurer votre sécurité :

  • Nous exécutons le Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires et de consommation sur cinq ans afin de renforcer et de moderniser le système de sécurité du Canada et de nous assurer que vous puissiez avoir confiance en la qualité et la salubrité des aliments, des produits de santé et des produits de consommation que vous achetez.
  • Nous investissons dans le système d'assurance de la salubrité des aliments au Canada en améliorant la prévention, la détection précoce, la surveillance active, les mesures d'intervention en cas de nouvelles menaces à la salubrité des aliments et les communications avec les Canadiennes et les Canadiens.
  • Nous participons à des campagnes de sensibilisation du public sur les pratiques alimentaires sûres, comme le programme Soyez prudents avec les aliments du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments, un programme qui invite les consommateurs canadiens à penser à la salubrité des aliments à chaque étape de la manipulation des aliments, de l'achat dans les épiceries jusqu'à la nouvelle cuisson des restes d'aliments.
Date de modification :