Nous révisons le guide alimentaire du Canada. Participez à la consultation (le lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre) et aidez à réviser le Guide alimentaire canadien.

Conseils sur la salubrité des légumes et des fines herbes conservés dans l'huile

Certaines personnes aiment conserver des légumes et des fines herbes dans l'huile pour en prolonger la durée de conservation ou pour aromatiser l'huile. Parmi les produits ainsi conservés, notons l'ail, les oignons, les tomates séchées au soleil, les piments forts, les champignons et diverses fines herbes.

La plupart des aliments conservés dans l'huile sont hypoacides et doivent être préparés de façon appropriée, car ils peuvent causer des maladies graves, telles que le botulisme. Protégez votre famille en suivant quelques règles simples.

Sur cette page :

Risques pour la santé

Certaines personnes peuvent être victimes d'une maladie d'origine alimentaire, également appelée « intoxication alimentaire », sans même le savoir. Une intoxication alimentaire peut être causée par la consommation d'aliments contaminés. La plupart des légumes et des fines herbes sont hypoacides et peuvent causer une intoxication alimentaire, comme le botulisme, s'ils ne sont pas préparés, mis en conserve ou réfrigérés de façon adéquate.

Le botulisme est une maladie grave, parfois fatale, qui survient après avoir consommé des aliments mis en conserve ou en bouteille qui ont été mal préparés. Le botulisme est causé par une bactérie appelée Clostridium botulinum (C. botulinum). La bactérie peut se développer dans un milieu humide et sans oxygène; l'entreposage inadéquat de légumes et de fines herbes conservés dans l'huile offre donc des conditions idéales qui permettent aux bactéries de se multiplier et de produire la toxine.

Si vous pensez être victime du botulisme ou d'une autre maladie d'origine alimentaire, vous devriez consulter un professionnel de la santé et communiquer avec le service de santé publique de votre région le plus tôt possible.

Achat

  • Examinez soigneusement les légumes et les fines herbes et évitez d'acheter des aliments qui sont meurtris ou abîmés.
  • Si vous achetez des légumes précoupés ou prêts-à-manger et des fines herbes, assurez-vous qu'ils sont adéquatement réfrigérés (à 4 °C ou moins). Ils doivent être placés dans un contenant réfrigéré plutôt que simplement déposés sur de la glace.
  • Si vous utilisez des sacs réutilisables ou des bacs, assurez-vous d'utiliser un sac ou un bac distinct pour la viande, le poulet, la volaille, le poisson et les fruits de mer crus. Posez une étiquette sur le sac ou le bac afin d'indiquer le type d'aliments qu'il contient et lavez-le fréquemment.
  • Les produits conservés dans l'huile préparés commercialement et dont la liste d'ingrédients indique qu'ils contiennent un acide, comme du vinaigre ou du sel, sont généralement réputés être salubres. Ces produits sont transformés à l'aide d'une technologie à laquelle les consommateurs n'ont normalement pas accès.
  • Assurez-vous que les produits conservés dans l'huile ont été préparés en suivant les règles rigoureuses de salubrité des aliments.
  • Les consommateurs qui ont des doutes au sujet des ingrédients entrant dans la composition d'un produit en particulier peuvent communiquer avec le fabricant.

Nettoyage

Lavez-vous les mains et nettoyez les surfaces et les ustensiles de cuisine afin d'éliminer les bactéries et de diminuer le risque d'être victime d'une intoxication alimentaire.

  • Lavez-vous les mains avec de l'eau chaude savonneuse pendant au moins 20 secondes.
  • Lavez vos légumes frais et les herbes fraîches à l'eau froide du robinet avant de les manger ou de les faire cuire.
  • Utilisez une planche à découper pour les fruits et les légumes frais et une autre planche pour les viandes, la volaille et les fruits de mer crus.
  • Utilisez des essuie-tout pour éponger les surfaces de la cuisine ou changez de torchon pour laver la vaisselle tous les jours afin de prévenir une contamination croisée et la prolifération des bactéries. Évitez d'employer des éponges, car il est plus difficile d'y empêcher la croissance des bactéries.
  • Désinfectez les comptoirs, les planches à découper et les ustensiles avant et après la préparation des aliments. Utilisez un désinfectant pour la cuisine (en suivant le mode d'emploi indiqué sur le contenant) ou une solution d'eau de javel (5 ml d'eau de javel dans 750 ml d'eau), et rincez à l'eau.
  • Stérilisez les contenants et les couvercles avant le remplissage.
  • Nettoyez durant toutes les étapes du processus d'embouteillage afin d'éviter la contamination croisée.

Entreposage

  • Étiquetez et datez tous les aliments préparés à la maison en y indiquant la liste des ingrédients utilisés.
  • Gardez toujours les légumes et les fines herbes conservés dans l'huile au réfrigérateur afin de ralentir la croissance bactérienne.
  • Assurez-vous que la température du réfrigérateur est réglée à 4 °C (40 °F) ou moins. Vous garderez ainsi vos aliments hors de la zone dangereuse, qui se situe entre 4 °C (40 °F) et 60 °C (140 °F), où les bactéries peuvent proliférer rapidement.
  • Ne conservez jamais les légumes et les herbes conservés dans l'huile à la température de la pièce.
  • Utilisez votre huile au cours de la semaine suivant la préparation. Jetez l'huile qui restera.
  • Vérifiez la liste des ingrédients, quand ces produits ont été préparés, et jetez-les s'il s'est écoulé plus d'une semaine depuis la date de leur préparation.
  • Jetez tout produit dont le contenant fuit ou si vous soupçonnez que les aliments ont été altérés. En cas de doute, jetez-les.

Le saviez-vous?

Il n'y a généralement aucun signe évident que l'huile s'est détériorée. Vous ne serez pas en mesure de dire si elle est dangereuse, car l'apparence, l'odeur et le goût du produit n'auront pas changé.

Ce que le gouvernement du Canada fait pour vous protéger

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. Santé Canada établit des règlements et des normes sur la salubrité et la qualité nutritionnelle des aliments vendus au Canada. Grâce à des inspections et à des mécanismes d'application de la loi, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) vérifie que les aliments vendus dans le pays répondent aux exigences de Santé Canada.

Date de modification :