Plan d'action sur la maladie de Lyme

Le gouvernement du Canada s'est engagé à réduire les risques relatifs à la maladie de Lyme pour les Canadiens. Il a donc mis au point le Plan d'action sur la maladie de Lyme et l'utilise comme moyen d'accroître la collaboration avec les autorités sanitaires provinciales et territoriales. Par ailleurs, le gouvernement du Canada continue de travailler de concert avec ses partenaires et les intervenants du domaine.

Sur cette page:

Piliers du plan d'action

Le plan d'action repose sur trois piliers :

  • mobilisation, information et sensibilisation;
  • surveillance, prévention et contrôle;
  • recherche et diagnostic.

Mobilisation, information et sensibilisation

Le gouvernement du Canada a mis au point un plan complet de sensibilisation afin d'informer et de sensibiliser le public sur la maladie de Lyme.

Le plan porte sur les activités suivantes :

  • une campagne de publicité ciblant les professionnels de la santé, les Canadiens qui font des activités de plein air et les parents;
  • la sensibilisation des intervenants, notamment par la transmission de documents didactiques à l'intention d'une vaste gamme d'utilisateurs, dont les professionnels de la santé;
  • la mobilisation des médias, notamment par la réalisation d'entrevues avec des spécialistes;
  • la mobilisation des intervenants, notamment par des webinaires et des exposés dans le cadre de conférences;
  • des activités sur les médias sociaux, notamment la publication de messages sur Facebook et Twitter ainsi que sur des blogues.

Le gouvernement du Canada encourage activement la participation des autorités sanitaires provinciales et territoriales ainsi que celle d'autres intervenants afin de coordonner les communications nationales sur la maladie de Lyme, et ce, dans le but de mieux protéger les Canadiens.

Surveillance, prévention et contrôle

Le gouvernement du Canada dispose d'une méthode nationale bien établie pour surveiller les tiques et les cas de maladie de Lyme chez l'humain. Celle-ci permet d'évaluer le nombre de cas et de déterminer dans quelles régions la maladie est présente. Pour en savoir plus sur la surveillance de la maladie de Lyme, consultez la page Surveillance de la maladie de Lyme.

Recherche et diagnostic

Le gouvernement du Canada est déterminé à mieux comprendre comment la maladie de Lyme évolue et s'est engagé à aider les professionnels de la santé et les laboratoires provinciaux à établir le diagnostic de la maladie.

Par l'analyse de la recherche fondée sur des données probantes, le gouvernement du Canada continue d'examiner les éléments suivants :

  • les nouvelles méthodes de contrôle des tiques responsables de la transmission de la maladie de Lyme;
  • les méthodes de diagnostic améliorées, à mesure qu'elles deviennent accessibles;
  • les souches et les espèces de pathogènes transmis par les tiques, les zones géographiques où elles se trouvent et leurs incidences possibles quant au diagnostic et à la gravité de la maladie.

Les directives des laboratoires pour le diagnostic de la maladie de Lyme font l'objet d'un examen et seront mises à jour s'il y a lieu.

Le gouvernement du Canada reconnaît qu'il y a beaucoup à apprendre sur la maladie de Lyme au Canada. Il continue de collaborer avec les intervenants au pays et à l'étranger en vue d'étudier les percées effectuées en science et en recherche. Cela permettra de mieux détecter, diagnostiquer et traiter les Canadiens atteints de la maladie de Lyme.

Date de modification :