Herpès génital

L'herpès génital est une infection transmissible sexuellement (ITS) courante pouvant causer des lésions douloureuses sur les parties génitales. Il n'existe aucun vaccin ni traitement, mais des médicaments antiviraux peuvent aider à soulager les douleurs causées par les lésions et contrôler les récurrences.

L'herpès génital se transmet pendant des relations sexuelles vaginales, anales ou orales non protégées même si la personne infectée n'a aucune lésion et ne présente aucun autre symptôme d'infection. Il peut également être transmis par une mère infectée à son bébé pendant la grossesse ou l'accouchement.

Les pratiques sexuelles sans risque aident à réduire les risques de contracter ou de transmettre l'infection.

Symptômes de l'herpès génital

De nombreuses personnes infectées par l'herpès génital ne savent pas qu'elles ont le virus, car elles ne présentent aucun symptôme, ont des symptômes bénins ou confondent leurs symptômes avec ceux d'autres affections comme l'inflammation de l'aine, les infections aux levures, la brûlure du rasoir ou des réactions allergiques à des détergents. L'infection peut être dépistée en procédant à un écouvillonnage des lésions ou au moyen d'une analyse sanguine. Les personnes présentant des symptômes peuvent ressentir une sensation de picotement ou de démangeaison dans la région génitale dans les jours suivant une relation sexuelle avec une personne infectée. Il est possible qu'apparaisse une grappe de cloques qui peuvent éclater et laisser des lésions douloureuses pouvant durer deux ou trois semaines. La première poussée peut également occasionner de la fièvre, des maux de tête ou des douleurs musculaires.

Après la guérison des lésions de la première poussée, le virus passe à un stade de dormance; toutefois, les récurrences sont possibles. Certaines personnes ne connaîtront qu'une ou deux récurrences au cours de leur vie, tandis que d'autres en ont fréquemment. Les récurrences sont, en général, plus courtes et moins graves que la première poussée. Le stress, les règles, la maladie, la fièvre, une chirurgie, l'exposition au soleil, les rapports sexuels, la grossesse et l'utilisation de certains médicaments peuvent influer sur la fréquence et sur la gravité des poussées. L'herpès peut être transmis à d'autres, même entre les récurrences quand une personne infectée ne présente aucun symptôme.

Chez la femme, les symptômes peuvent inclure :

  • lésions à l'intérieur ou près du vagin, sur le col de l'utérus, sur les parties génitales externes, près de l'anus, ou sur les cuisses ou les fesses
  • bosses sensibles à l'aine (adénopathie : gonflement des ganglions)

Chez l'homme, les symptômes peuvent inclure :

  • lésions sur le pénis, autour des testicules, près de l'anus, ou sur les cuisses et les fesses
  • bosses sensibles à l'aine (adénopathie : gonflement des ganglions)

Chez la femme comme chez l'homme, les lésions apparaîtront habituellement à l'endroit ou près de l'endroit où le virus a été transmis.

Risques pour la santé associés à l'herpès génital

La douleur et l'inconfort sont les principaux effets sur la santé de l'herpès génital, mais il arrive que le virus cause des problèmes émotionnels ou sociaux pour les personnes infectées. L'herpès ne peut être guéri, mais il peut être pris en charge grâce à des médicaments antiviraux qui peuvent en contrôler les récurrences. Il arrive rarement que l'herpès génital cause des complications graves comme la cécité et une inflammation cérébrale.

L'herpès génital peut parfois être transmis par une mère infectée à son bébé pendant la grossesse ou l'accouchement. L'herpès peut mettre la vie de l'enfant en danger et causer des lésions cutanées ou des dommages au cerveau. L'administration de médicaments antiviraux et l'accouchement par césarienne peuvent réduire le risque d'infecter le bébé.

Réduire vos risques

Voici quelques suggestions qui peuvent vous aider à vous protéger contre, et de transmettre  l'herpès génital :

  • Consultez votre médecin dès que possible si vous pensez que vous avez une ITS.
  • Renseignez-vous sur les pratiques sexuelles sécuritaires et mettez-les en pratique.
  • Prenez des décisions éclairées au sujet de votre santé sexuelle. Demandez à votre partenaire (ou à vos partenaires) s'il souffre d'une ITS et parlez-lui de l'utilisation de moyens de protection.
  • Évitez les relations sexuelles lorsque vous avez des lésions cutanées. Cela inclut le fait d'éviter les relations sexuelles orales lorsqu'il y a présence de feux sauvages sur la bouche ou aux alentours. Subissez un test de dépistage dès que possible afin de savoir si vous avez une ITS.
  • L'utilisation correcte et régulière d'un condom durant les rapports sexuels peut réduire le risque de contracter l'herpès génital et d'autres ITS. Cependant, rappelez-vous que les régions cutanées non couvertes par le condom ne sont pas protégées.
  • Afin de prévenir la transmission du virus pendant les relations sexuelles orales, utilisez un condom sur le pénis ou encore un condom coupé sur le sens de la longueur ou une digue dentaire que vous mettrez sur les parties génitales de la femme.
  • Si vous avez eu de nombreux partenaires sexuels, renseignez-vous auprès de votre médecin afin de subir des tests pour l'herpès génital et d'autres ITS.

Si vous avez l'herpès génital :

  • Consultez votre médecin aussitôt que possible. Celui-ci peut vous prescrire des médicaments pour aider à soulager les douleurs causées par les lésions et contrôler les récurrences. Gardez la région infectée propre et sèche.
  • Informez-en à votre partenaire sexuel (ou vos partenaires sexuels) afin qu'il soit au courant du risque d'infection. Il peut être utile pour ce partenaire (ou ces partenaires) de subir un test pour déterminer s'il est infecté. Les couples où un seul partenaire est infecté pourraient tirer profit du counseling sur les avantages et les désavantages de l'utilisation continue du condom. Les médicaments antiviraux peuvent réduire le risque de transmettre l'infection à un partenaire (ou des partenaires) non infecté.
  • Portez des vêtements amples faits de fibres naturelles, comme le coton, pour aider à atténuer les symptômes.
  • N'ayez pas de relations sexuelles jusqu'à ce que les lésions soient guéries.
  • Utilisez toujours un condom lorsque vous avez des relations sexuelles, même si vous ne présentez aucun symptôme. Bien que le risque soit minime, vous pouvez transmettre le virus de l'herpès même si vous ne présentez pas de lésions.
  • Ne touchez pas vos yeux, votre bouche ou vos parties génitales après avoir touché vos lésions, car vous pouvez transmettre le virus de l'herpès à d'autres parties de votre corps. Évitez de transmettre le virus lorsque vous vous lavez et séchez les mains après avoir touché les lésions.
Date de modification :