Maladies du cœur - santé du cœur

Plus de 1,6 millions de Canadiens disent vivre avec une maladie du coeur. Les maladies du coeur sont également la deuxième principale cause de décès au Canada, faisant plus de 48 000 victimes en 2012.

Comprendre les facteurs de risque et apporter les changements qui s'imposent à votre mode de vie peuvent vous rendre moins vulnérable aux maladies du cœur.

Sur cette page :

Facteurs de risque

Bon nombre de facteurs augmentent le risque de maladies du cœur. Certains d'entre eux sont modifiables, et d'autres, non.

Facteurs de risque modifiables

  • Tabagisme - Fumer augmente la tension artérielle et bouche les artères, ce qui augmente le risque de maladies du cœur.
  • Inactivité - Les personnes qui ne font pas régulièrement de l'activité physique sont plus vulnérables aux maladies du cœur.
  • Mauvaise alimentation - Le risque est plus élevé chez les personnes qui ne mangent pas suffisamment de fruits et de légumes. Manger des aliments contenant des gras trans et beaucoup de gras saturés et de sodium peut aussi accroître le risque de maladies du cœur.
  • Surpoids et obésité - Les gens qui ont un excès de poids ou qui sont obèses sont plus vulnérables à toute une gamme de maladies graves, dont les maladies du cœur.
  • Hypertension artérielle - Avec le temps, l'hypertension artérielle peut entraîner des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et l'épaississement (hypertrophie) du muscle cardiaque, ce qui peut provoquer une insuffisance cardiaque, forme de maladie du cœur.
  • Taux élevé de cholestérol - Lorsque la concentration de mauvais cholestérol (cholestérol à lipoprotéines de faible densité ou LDL) est trop élevée, les artères peuvent se bloquer, ce qui accroît le risque de maladies du cœur.
  • Diabète - Le diabète augmente le risque de maladies du cœur, surtout si la glycémie est mal contrôlée.
  • Stress - Un degré élevé ou une longue période de stress peut faire augmenter le taux de cholestérol et la tension artérielle ou perturber le rythme cardiaque. Ces changements accroissent le risque de maladies du cœur.

Le saviez-vous?

Neuf Canadiens de plus de 20 ans sur dix présentent au moins un facteur de risque associé aux maladies du cœur. Quatre sur dix en présentent trois ou plus.

Facteurs de risque non modifiables

  • Antécédents familiaux - Vous êtes plus vulnérables aux maladies du cœur si l'un de vos proches (parents, frères et sœurs) a été victime d'une crise cardiaque ou a une tension artérielle ou un taux de cholestérol élevé.
  • Âge - Le risque d'être touché par une maladie du cœur augmente avec l'âge. Cela vaut surtout pour les hommes de plus de 45 ans et les femmes ménopausées ou qui ont plus de 55 ans.

Le saviez-vous?

Les Autochtones et d'autres groupes ethniques, comme les gens d'Asie du Sud, sont plus vulnérables aux maladies cardiovasculaires, notamment aux maladies du cœur et aux accidents vasculaires cérébraux.

Réduire les risques

Vous pouvez réduire le risque de maladies du cœur et d'autres maladies chroniques comme le cancer en adoptant un mode de vie sain. Voici quelques conseils pour partir du bon pied :

  • Parlez avec un professionnel de la santé des facteurs de risque liés aux maladies du cœur que vous présentez. Le dépistage et le traitement rapides d'un taux élevé de cholestérol, de l'hypertension artérielle et du diabète peuvent réduire grandement le risque de maladies du cœur.
  • Ne fumez pas. Des services d'aide à l'abandon du tabac sont offerts gratuitement en ligne et par téléphone.
  • Faites de l'exercice. Visez d'abord 30 minutes d'activité physique modérée par jour.
  • Adoptez de saines habitudes alimentaires en consultant le Guide alimentaire canadien. Mangez le nombre de portions quotidiennes de fruits et de légumes recommandé, évitez les gras trans et limitez votre consommation de gras saturés et de sodium en optant pour des aliments frais non transformés.
  • Atteignez et maintenez un poids santé en dosant la quantité de nourriture que vous consommez et en faisant quotidiennement de l'activité physique.
  • Apprenez à gérer sainement votre stress.
  • Enseignez à vos enfants des habitudes qui favorisent la santé cardiovasculaire et montrez l'exemple.
Date de modification :